Catégories
Mauritanie

La manifestation des étudiants a été dispersée par la police

La manifestation des étudiants tenue, ce lundi 21 octobre 2019, par des dizaines d’étudiants devant le ministère de l’enseignement supérieur, a été dispersée par des détachements de la police mauritanienne antiémeute.

La manifestation des étudiants tenue, ce lundi 21 octobre 2019, par des dizaines d’étudiants devant le ministère a été dispersée par la police mauritanienne antiémeute.

Les étudiants protestaient devant le ministère de l’enseignement supérieur contre le refus des services dudit département d’inscrire dans les universités de Nouakchott, les étudiants ayant atteignit l’âge de 25 ans.

Entourés par les policiers, les étudiants scandaient des slogans sur lesquels on pouvait lire: « Non, à la violation des droits des étudiants » .

« Nous rejetons cette mesure illégale »; « Non à la marginalisation des étudiants, »; « Nous disons non »,…

Face au refus des protestataires de quitter les lieux,les éléments de la police ont utilisé la force.

Bilan de la manifestation :cinq blessés dans les rangs des étudiants, selon l’un des représentants des étudiants.

Ils ont été évacués par leurs camarades au centre hospitalier national pour des soins.

Les étudiants avaient organisé un sit-in de soutien à leurs camarades devant le ministère de l’enseignement supérieur pour dénoncer cette mesure qu’ils qualifient d’une atteinte aux droits des étudiants.

D’une manifestation à une autre

Rappelons que le mois de mai, la Police avait aussi dispersé à gaz lacrymogène une mobilisation d’étudiants contre la fermeture du Centre de Formation des Oulémas 

Les étudiants du centre organisaient, chaque semaine, un sit-in devant le Ministères des Affaires islamiques pour exiger sa réouverture. 

C ‘est la colère des étudiants puisque bien avant en mars, le collectif des Syndicats, regroupant plusieurs syndicats estudiantins, ait organisé un sit-in à la Faculté des Sciences Juridiques et Economiques (FSJE) avec pour revendications la satisfaction des doléances estudiantines.

L’objet était de dénoncer le manque de volonté politique de Ministère de l’enseignement Supérieur et de l’administration universitaire face aux doléances et revendications estudiantines. Sous le soleil, les étudiants aientt répondu en masse à l’appel des syndicalistes, brandissant des pancartes sur lesquelles sont inscrits divers slogans comme « Génération des bourses », « transport pour tous », « plus d’erreurs dans les bulletins », « Réduction des frais d’inscription de l’IUP ».