Catégories
A la une

Terrorisme : menace sur la frontière

Terrorisme : l’information a été donnée, comme c’est souvent le cas maintenant, pour la première fois, sur les réseaux sociaux : le long de la frontière Mali-Mauritanie est totalement occupé par des groupes djihadistes lourdement armés. En effet, des mouvements ont été aperçus dans cette zone ouest de notre pays, il y a plusieurs semaines de cela.

L’objectif de ces mouvements, apprend-on, malheureusement, est de mener une grande offensive sur le sud du pays, principalement à Bamako, et ses environs. D’ailleurs, ils ont effectué un test avec l’attaque du poste de gendarmerie de Ballé qui n’a heureusement pas fait de mort, mais beaucoup de dégâts matériels.

Les efforts de lutte contre le terrorisme sont encore insuffisants

Les efforts de lutte contre le terrorisme en Afrique de l’ouest sont encore insuffisants indique le chef de l’ONU.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, ait déclaré zen juillet dernier que la lutte actuelle contre le terrorisme dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest est insuffisante.

Il s’exprimait, pour rappel lors d’un sommet de l’ONU sur la lutte contre le terrorisme, lequel il a exhortait les donateurs à faire davantage pour soutenir les efforts militaires et de développement visant à mettre fin à l’extrémisme violent.

Récemment, le Sahel a connu une augmentation de la violence djihadiste et ethnique, et parfois une combinaison des deux.

La force conjointe du G5 Sahel peine toujours à recouvrer les financements promis par ses partenaires, selon les chefs d’État réunis récemment à Ouagadougou.

Malgré les retards de décaissement, les présidents des cinq pays membres annoncent avoir réussi à lancer des opérations, avec les efforts personnels des États membres.

Récemment encore, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, a appelé ce jeudi la Russie à établir un partenariat stratégique renforcé avec le Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

« Je voudrais appeler la Russie à établir un partenariat stratégique renforcé avec le Sahel et à apporter son appui au Plan d’action de lutte contre le terrorisme adopté récemment par la CEDEAO à Ouagadougou », a-t-il déclaré M. Kaboré dans une allocution au premier sommet Russie-Afrique tenu à Sotchi en Russie.

avec Nouvelle Libération et mali-web

Share this