Catégories
Mauritanie

Le Président : « Le Sommet de Sotchi constituera un pont pour l’Afrique »

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould cheikh El Ghazouani a indiqué que le premier sommet russo-africain constituera un pont solide pour la coopération constructive au service de nos intérêts communs.

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould cheikh El Ghazouani a indiqué que le premier sommet russo-africain constituera un pont solide pour la coopération constructive au service de nos intérêts communs.

Il a ajouté dans le discours qu’il a prononcé jeudi à l’ouverture du premier Sommet russo-africain que « les relations avec la République fédérale de Russie sont des relations d’amitié et de coopération solide, en particulier dans les domaines de la pêche, de la formation et de l’enseignement supérieur ».

Voici le texte intégral du discours du Président de la République :

Je voudrais tout d’abord adresser mes vifs remerciements à Son Excellence Monsieur Vladimir Poutine, Président de la République fédérale de Russie et à travers lui au gouvernement et au peuple russes pour le chaleureux accueil et la généreuse hospitalité depuis notre arrivée dans cette belle ville.

Je voudrais également adresser mes remerciements au Président de la sommet, Son Excellence Monsieur Vladimir Poutine, Président de la République fédérale de Russie et à Son Excellence Monsieur Abdelvettah Essissi, Président de la République arabe d’Egypte, président en exercice de l’Union Africaine.

La tenue de ce sommet dans sa première édition exprime la solidité des relations qui unissent la Russie aux Etats du continent africain et traduit en même temps la sincérité de notre volonté commune de renforcer et d’approfondir ces relations et de les hisser à des niveaux plus diversifiés et plus globaux.

En plus de ce qui les unit comme relations sincères de coopération, la Russie fédérale et l’Afrique partagent de nombreux principes et positions communes.

Elles partagent le souci de construction d’un ordre international multipolaire plus juste et plus équilibré et l’élaboration d’un système de développement durable comme elles soutiennent les questions justes et condamnent avec fermeté toutes les formes de violence et de terrorisme dans le but de contribuer à l’instauration de la sécurité et de la paix dans le monde.

Notre continent africain œuvre à la réalisation du développement durable et global en vue de l’atteinte des objectifs de l’agenda 2063 comme en témoigne la récente dynamisation de la zone de libre-échange africaine en vue de l’intégration économique africaine souhaitée.

Parallèlement à cela, les efforts de notre continent se concentrent à relever les grands défis de sécurité auxquels il est confronté. Dans le cadre de ces orientations, il est nécessaire de diversifier et d’approfondir nos partenariats d’où l’intérêt de notre conférence actuelle qui va contribuer sans aucun doute à asseoir une vision stratégique commune et globale pour développer un partenariat fructueux et constructif entre nos Etats africains et la Russie.

La situation sécuritaire au Sahel est détériorée comme elle a été décrite par les frères et présidents des pays du G-5 au Sahel, respectivement le président Kaboré, le président Idriss Deby et le président Ibrahim Boubacar Keita. Je n’ai personnellement rien à ajouter à cette description sinon la nécessité de combattre le terrorisme dans la zone et associer ma voix à ce qui a été dit dans ce cadre par mes frères présidents.

En République islamique de Mauritanie, nos relations avec la République fédérale de Russie sont des relations d’amitié et de coopération solide en particulier dans les domaines de la pêche, de la formation et de l’enseignement supérieur.

Ces relations ont été fondées sur le respect réciproque, dans l’intérêt mutuel et la concertation permanente comme le confirme la signature, à Nouakchott en mai 2017, du mémorandum de concertation politique entre les deux pays.

En Mauritanie, nous sommes déterminés, à l’instar des autres pays africains, à contribuer au développement et à l’approfondissement des relations entre l’Afrique et la Russie et à mettre à profit notre position géopolitique, nos ressources naturelles, la promotion du secteur privé et le cadre favorable du climat des affaires dans notre pays ainsi que les nombreuses opportunités d’investissement qu’il offre pour intensifier les relations bilatérales avec la Russie, ce pays qui connait de très grands progrès dans divers domaines.

Nous sommes certains que ce sommet va donner une forte impulsion aux relations russo-africaines et contribuera à jeter un pont solide de coopération constructive au service de nos intérêts commun.

Je vous remercie »