Le ministre de la santé affirme sa détermination pour la mise en œuvre de la stratégie de l’assainissement du secteur

Le ministre de la santé affirme sa détermination pour la mise en œuvre de la stratégie de l’assainissement du secteur
Le ministre de la santé affirme sa détermination pour la mise en œuvre de la stratégie de l’assainissement du secteur

Le ministre de la Santé, Dr. Nedhirou Ould Hamed a affirmé, hier dimanche à Kaédi, sa détermination à poursuivre la stratégie globale visant l’assainissement du secteur de la santé pour l’importance qu’il occupe dans le programme électoral du Président de la République au cours d’une réunion qu’il a tenue avec les élus et les chefs de services régionaux du Gorgol.

Dr. Nedhirou Ould Hamed a engagé, pour rappel, cette stratégie dès sa nomination en août dernier et il la poursuit, pleinement conscient, dit-on, de l’ampleur de la tâche qu’il lui reste à accomplir.

Les questions qui lui sont posées sont extrêmement délicates : l’accès aux prestations des services de santé, les faux médicaments ou médicaments contrefaits, l’éthique ou la déontologie médicale -, l’importance que le pavillon de la santé occupe dans le programme électoral du Président de la République… Le ministre a tenu à redire l’engagement du gouvernement du Premier ministre, Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya pour continuer d’y répondre de la manière la plus rapide possible et la plus efficace.

Dans son intervention, le ministre a indiqué que les réformes entreprises au profit des citoyens ne sont que des droits élémentaires dont ils doivent en bénéficier avant d’exhorter la presse à la précision et au professionnalisme afin d’éviter de publier tout ce qui peut nuire à la poursuite de l’action d’assainissement qui a effectivement débuté.

Dans ses explications, Dr. Nedhirou Ould Hamed a révélé qu’un recensement général des structures de santé sera entrepris dans tout le pays pour établir un plan d’accès aux prestations des services de santé selon des critères précis parmi lesquels la densité de la population, l’indice de pauvreté et le ciblage des zones enclavées.

Le ministre a aussi précisé qu’il a été décidé que les médicaments ne seront débarqués qu’à partir de l’aéroport et du Port Autonome de Nouakchott.

Le président du conseil régional du Gorgol, M. Ba Amadou Abou et le maire de la commune de Kaédi ont, chacun de son côté, loué les efforts entrepris par le ministère visant la réforme du secteur de la Santé et ont exprimé leur appui pour toute action au service du citoyen et du pays.

La réunion s’est déroulée en présence du wali du Gorgol, M. Yahya Ould Cheikh Mohamed Vall.

Soulignons que les problèmes persistant que connaissent le secteur sont notamment : le faible niveau de qualification du capital humain, le manque d’infrastructure et d’équipement, le cadre réglementaire et juridique inadéquat, la faiblesse des formations sanitaires, l’absence de rigueur dans la maintenance et l’insuffisance des apports en capitaux d’investissement, en ressources, en gestion et en innovations médicales et scientifiques.

Un certain nombre de plans d’action en cours visent à pallier ces problèmes. Des progrès ont été réalisés, mais les objectifs sont encore loin d’être atteints.

Les actions à mener doivent faire intervenir différents acteurs, à savoir : le gouvernement, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et les médias.

Ahmed Ould Bettar