Edito : Mon président !

Ahmed Ould Bettar
Ahmed Ould Bettar

Mon président !

Comment préparer efficacement son entrée au parti et renforcer les agencements actuels en matière de réadaptation ?

Quels rapports peuvent être développés ? Comment détacher les proches d’un ancien compagnon ?

Comment accompagner la personne sortante du parti avec clairvoyance tout en luttant contre l’apparence de _l’appropriation ?

Le ton mis sur la transition se situe entre le parti et la sortie du parti. Comment ce « mouvement » peut-il se préparer ?

 Compter vous mettre en place un président de transition ou un parti de transition ?

Celui-ci permettrait à la personne sortante d’avoir un moment de pulsation pour parvenir à vaquer à la fois sur les questions liées à l’adhésion, au renouvellement des structures, aux apparences politiques mais également sur celles liées à l’ordre quand on est habitué à le donner et peu habitué à le recevoir.

Mon président !

Plusieurs réactions ici et là ont permis de mettre en avant les difficultés rencontrées lors de votre période de transition : les relations amicales, les soutiens toutes obédiences confondues mais aussi le parti et le non parti.

Ces réactions tentent d’aborder l’importance de la transition. Elles ont d’ailleurs mis en exergue l’importance de réfléchir sur la transition dès la sortie du parti et la façon de mieux gérer l’union dès l’entrée du parti.

Mon président !

Comment garantir le principe de continuité de président fondateur à la sortie du parti propriété individuelle ?

Et, comment maintenir les relations amicales pendant et après une transition réussie ?

Ahmed ould Bettar

Spread the love
  • Yum