Marrakech accueille la 4ème réunion des Chefs de police de la région MENA

Marrakech accueille la 4ème réunion des Chefs de police de la région MENA
De gauche, Mohamed Ben Ali Koman, secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur. De son côté Mohamed Dkhissi, Directeur central de la Police Judiciaire et Chef du bureau d'Interpol à Rabat, puis Jürgen Stock, Secrétaire général d'Interpol, lors de l’ouverture des travaux de la 4ème réunion des Chefs de police du Moyen Orient et d'Afrique du Nord.25112019-Marrakech

La 4ème réunion des Chefs de police du Moyen Orient et d’Afrique du Nord, ainsi que des Iles Comores, de Djibouti, du Soudan, de la Somalie et de la Mauritanie, qui se tient à Marrakech, apportera un appui considérable aux efforts visant le développement des liens de coopération sécuritaire, ont souligné, lundi, le Directeur central de la Police Judiciaire, Mohamed Dkhissi, et le Secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock.

Lors d’un point de presse organisé au terme de la séance d’ouverture de cette réunion de deux jours, les deux responsables ont été unanimes à reconnaître que les institutions policières des Etats participants constituent une partie intégrante du mécanisme de coordination et de coopération internationale, relevant, par la même occasion, l’importance du principe de la sécurité collective.

A cette occasion,  Dkhissi, également Chef du Bureau d’Interpol à Rabat, a mis en relief les grandes réalisations accomplies dans le cadre de l’expérience sécuritaire pionnière du Maroc, à la faveur d’opérations proactives ayant contribué à la mise en échec de plusieurs projets terroristes et criminels et à la lutte contre les différentes formes de criminalité.

Ces réalisations remarquables, a-t-il poursuivi, ont valu au Royaume une grande reconnaissance de la part de la communauté internationale.

Tout en rappelant l’adhésion du Maroc à Interpol depuis 62 ans,  Dkhissi a expliqué que cela témoigne de la vision perspicace du Royaume en matière de coopération internationale et de sa détermination sans faille à soutenir les efforts de la communauté des nations dans la lutte contre les différentes formes du crime organisé et à respecter ses engagements internationaux en la matière dans le cadre d’un partenariat « gagnant-gagnant ».

Et de noter que cette réunion offre également l’opportunité aux pays participants d’intensifier et de densifier la coopération interarabe et multipartite, à travers l’Interpol, tout en débattant de questions stratégiques et sécuritaires d’actualité et en tirant profit des grands succès réalisés dans le cadre de l’expérience sécuritaire du Royaume.

De son côté, Stock a salué la tenue de cette réunion à Marrakech, ville qui a eu le privilège d’abriter en octobre 2007 la 76è session de l’Assemblée générale d’Interpol, ce qui témoigne de la confiance dont jouit le Maroc au sein de la communauté des Nations et illustre, si besoin est, l’engagement infaillible du Royaume dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et le crime organisé transfrontalier.

Il a, en outre, fait remarquer que la coopération entre Interpol et les pays membres se poursuit à une cadence soutenue pour fournir aux services de police de chaque Etat des données et des renseignements précis et actualisés en permanence, à même de leur permettre de mener des opérations proactives avec toute la célérité et l’efficacité requises.

Et Stock de faire observer que face à la mondialisation de la criminalité, aucun Etat pris individuellement ne sera en mesure de lutter avec efficience contre les facteurs d’instabilité et d’insécurité, ce qui, a-t-il insisté, requiert la fédération des efforts et la mobilisation collective pour faire face à ces menaces.

Dans ce cadre, il a fait part de l’engagement d’Interpol d’apporter toute son expertise et de mobiliser tous les moyens techniques et humains possibles en vue d’assister les services de police des pays membres dans leur combat quotidien contre les différentes formes de criminalité.

Leseco.ma

Spread the love
  • Yum