Santé et jeunesse : Les préoccupations des jeunes étalées devant le directeur de l’UNFPA

Santé et jeunesse : Les préoccupations des jeunes étalées devant le directeur de l’UNFPA
Santé et jeunesse : Les préoccupations des jeunes étalées devant le directeur de l’UNFPA

La santé de la reproduction occupe une importante place dans le système. Raison pour laquelle le directeur régional des zones Afrique Ouest et Centre du fonds des Nations-Unis pour la population, a fait escale à Saint-Louis en provenance de la Mauritanie pour rencontrer la région médicale, quelques partenaires et des jeunes dans le cadre de leurs activités.

Une rencontre qui a permis à la délégation de l’UNPFA d’apprendre beaucoup de bonnes choses qui ont été réalisées et qui se font sur le terrain par les jeunes. Pourtant tout n’est pas rose, puisque les jeunes ont saisi l’occasion pour exposer leurs préoccupations afin que les besoins des jeunes et adolescents en matière de santé de la reproduction soit prise en compte. A en croire le directeur régional de l’UNFPA, la question de l’emploi des jeunes et l’employabilité des jeunes ont été au centre des discussions surtout celui des jeunes filles.

« Les jeunes ont évoqué des préoccupations légitimes et pertinentes à savoir leur plan de carrière, le renforcement de leur formation, le problème des financements, entrepreneuriat comme alternative. Mais j’avoue que j’ai été personnellement impressionné par le travail réalisé sur le terrain par les pairs-éducateurs, les services de la santé et des partenaires. C’est assez réconfortant, donc il faut accélérer les progrès parce que nous avons encore des poches de populations qui ne sont pas encore touchées. Il faut redoubler d’efforts pour rendre irréversibles les progrès notés à Saint-Louis. On a remarqué le leadership de la jeunesse mais également leur ambition et leur volonté de contribuer à la construction d’un Sénégal fort », a soutenu-Mabigué Ngom.

Il faut signaler que le directeur régional des zones Afrique Ouest et entre du fonds des Nations-Unis pour la population, a fait escale à Saint-Louis en provenance de la Mauritanie où un programme de plus de 300 sages-femmes mentors a été lancé pour mieux lutter contre la mortalité maternelle.

teledakar

Spread the love
  • Yum