Ghazouani à propos de son différend avec Aziz :  » la question a été amplifiée »

Ghazouani à propos de son différend avec Aziz : " la question a été amplifiée"
Ghazouani à propos de son différend avec Aziz : " la question a été amplifiée"

Dans une interview accordée au journal français « le Monde », le président Mohamed O. Cheikh Ghazouani reconnait l’existence d’un différend avec son prédécesseur Mohamed O. Abdel Aziz que les « mauritaniens ont amplifié » a dit O. Ghazouani.

« Certains, a notamment déclaré le chef de l’état, croient qu’il existe un grand fossé entre l’ancien président et moi mais moi je ne lui donnerais pas autant d’importance ».

Le président Ghazouani reconnait l’existence de divergences de points de vue à propos de leurs approches et leurs positions relativement à des situations données, ajoutant que c’est le climat politique qui a donné à cela plus que sa dimension réelle.

« Cette situation qui a été amplifiée par tous les mauritaniens excepté moi sera résolu et je ne ménagerai aucun effort pour tout apaiser » a encore dit O. Ghazouani.

Interrogé si la crise s’est achevée O. Ghazouani a dit qu’il ne savais pas, ajoutant qu’elle doit prendre fin et qu’il souhaitait qu’elle prenne fin à la satisfaction de tous.

Le président Ghazouani a nié toute relation entre son différend avec Aziz et la récente affectation du chef du bataillon de la sécurité présidentielle, « une mesure qui est effectivement intervenue, sans grande importance et qui n’a rien à voir avec la question. »

Evoquant le limogeage du chef du BASEP, le président Ghazouani a précisé que toute personne arrivée à un poste si sensible se doit d’être capable de constituer sa propre sécurité et « je me devais de faire cela avant, mais la question est banale ».

Le président Ghazouani a évoqué des rumeurs faisant état d’arrestations dans les rangs de l’armée, d’interrogatoires et d’assignations à résidence, des rumeurs sans fondement a conclu le chef de l’état.

Sahara medias