Catégories
A la une Mauritanie Santé

A l’adresse du Ministre de la Santé

Il s’agira au cours de l’exercice de planification auquel vous vous engagez d’élargir les horizons en poussant la réflexion à « 200 mètres » sur l’ensemble des thématiques qui concernent le secteur.

Excellence Monsieur le Ministre, Je voudrais tout d’abord, vous traduire ma reconnaissance personnelle pour la planification stratégique et pour les actions déjà menées en si peu de temps pour assainir un secteur ultrasensible.

Ces actions sont sans nul doute, le signe de l’intérêt tout particulier que vous accordez au bien-être des populations. Soyez en félicités et vivement remerciés.

Monsieur le Ministre, le plan d’assainissement du secteur est un outil privilégié de développement. Pour les pays en développement comme le nôtre, ce travail de planification est un engagement.

Engagement avant tout du Président de la république. Mais également, engagement de consolidation de la politique du Gouvernement. Et par conséquent engagement de prise en compte des aspirations profondes des populations.

Ce plan stratégique doit s’inscrire dans une perspective de réformes profondes en vue de transformer le système de santé pour l’adapter aux défis actuels.

Toutefois, la mise en œuvre de ce plan est parsemée par un certain nombre d’obstacles qui affectent les résultats escomptés.

Votre dynamique de réforme amorcée risque de s’estomper pour cause d’absence de financement.

Le plan 2020-2030 doit prendre dans la plénitude de sa dimension l’hygiène et l’assainissement comme un élément essentiel d’un développement durable et non pas seulement un facteur de prévention de la morbidité.

L’hygiène et l’assainissement doivent transcender les traditionnels concepts de vaccination et de surveillance épidémiologique pour encourager les changements de comportement des populations par une prise de conscience effective dans la prévention des maladies.

Monsieur le Ministre, les défis sont nombreux. Notre système de santé est en proie à un certain nombre de difficultés. Difficultés de financement adéquat. Difficultés liées pareillement aux ressources humaines qu’aux ressources matérielles et la couverture sanitaire. Mais également les difficultés de gestion.

Nos indicateurs de santé suivent une évolution régressive. Même si il y a eu une nette amélioration en 2014 notamment en matière des activités curatives.

Monsieur le Ministre, la façon dont le système de santé est conçu, financé et géré agit sur la vie du citoyen lequel est le plus souvent dans une incapacité et il influe par conséquent à ces moyens de subsistance.

Ce système défaillant est caractérisé par un nombre élevé des décès et par des incapacités liées essentiellement au pouvoir d’achat du citoyen.

Outre ces obstacles, de nouveaux précédents ont vu le jour et devront être pris en compte désormais : l’apparition de nouvelles pathologies, les changements climatiques, le développement anarchique du secteur privé qui poussent comme des petits champignons.

Il s’agira au cours de l’exercice de planification auquel vous vous engagez d’élargir les horizons en poussant la réflexion à « 200 mètres » sur l’ensemble des thématiques qui concernent le secteur.

J’en citerai quelques-unes: le rôle du secteur privé et le partage des responsabilités entre ce secteur et le secteur public, les conditions d’exercice des professions, la médecine du travail, le statut de l’hôpital, les possibilités en matière de contractualisation, la réduction des risques liés à l’environnement, la prise en compte des maladie chroniques et l’élaboration d’un code d’Hygiène …

Par ailleurs avec le plateau technique que nous avons, il est absolu réduire les évacuations sanitaires.

Notre système de santé doit pouvoir offrir une réponse à toutes les pathologies. Il nous faut pouvoir poser des actes médicaux devenus désormais ordinaires dans les pays limitrophes.

Les problèmes de santé sont nombreux et aucune politique ne serait viable sans une réforme du système.

Cette réforme est nécessaire pour épargner des vies, réduire les souffrances, soulager les incapacités, et garantir le Développement tant souhaité pour un pays qui n’a que trop souffert.

Je vous souhaite plein succès

Ahmed Ould Bettar

Share this