Catégories
A la une Mauritanie

Mauritanie : empêchée de tenir son meeting, la députée K M D s’insurge contre l’interférence du gouvernement dans les affaires internes des partis politiques

La députée de l’UFP, Kadiata Malick Diallo s’est vu refuser, par les autorités administratives l’organisation d’un meeting prévu samedi, 25 janvier sur une place publique à Nouakchott, dont l’objectif est de parler sur la situation politique du pays.

Les autorités administratives ont opposé leur refus, laissant entendre que son meeting n’a pas été autorisé par la direction de son parti.

Sur ce, la députée dénonce l’interférence du Ministre de l’Intérieur dans les affaires internes des partis politiques comme étant une « tentative de saper les libertés des citoyens ».

Un comportement que condamne, évidemment, avec énergie la députée, Kadiata Malick Diallo, qui explique que si le pays en est là, c’est justement à cause de ce genre de pratique, alors que les libertés de manifestation, de réunion et d’expression étant les conditions indispensables pour une démocratie.

La lionne devra sans doute trouver une autre stratégie pour mobiliser ses militants et se faire entendre.
A rappeler que l’UFP est secouée au lendemain des élections présidentielles de 2019 par une forte crise. Son comité permanent a exclu l’un de ses membres et en a suspendu Kadiata Malick Diallo et deux autres en raison de critiques formulées contre la ligne du parti.

A souligner par ailleurs que certains observateurs commencent à évoquer le retard des réalisations des promesses du président Ould Ghazouani, élu depuis 6 mois mais aussi le différend entre lui et l’ancien président comme une menace pour la stabilité du pays.

Par Diarry Ndiaye Ba

senalioune