Catégories
A la une

Guerguerate et le terrorisme au menu de la visite d’un général mauritanien au Maroc

Le Maroc et la Mauritanie semblent décidés à donner un nouvel élan à leurs relations. Après des années de rupture, les deux pays vont aborder la lutte contre le terrorisme et les blocages à Guerguerate.

Le réchauffement progressif que connaissent les relations entre le Maroc et la Mauritanie parciendra-t-il a assurer une circulation fluide à Guerguerate ? C’est du moins ce que suggère le site d’actualité anbaa.info qui annonce que le renforcement de la coordination et des mesures de contrôle dans le passage seront au menu de la visite au Maroc du général Mohamed Ould Megguett, le directeur général de la police, à la tête d’une importante délégation comprenant notamment le directeur de la sûreté de l’Etat, El Kassem Ould Sidi et le directeur de la police judiciaire.

Le média souligne que les entretiens entre les deux parties porteront également sur «l’établissement de mécanismes de coopération bilatérale pour lutter contre le terrorisme et la criminalité transnationale».

Guerguerate et les questions sécuritaires

Ce déplacement est le premier du genre après des années de «quasi-rupture» entre les deux pays voisins sur les questions sécuritaires, selon la même source. L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz avait en effet privilégié les relations avec l’Algérie au détriment de celles avec le Maroc. En témoigne l’échange de visites entre les deux ministres de l’Intérieur des deux pays.

L’arrivée dans les jours à venir de la délégation mauritanienne sécuritaire de haut niveau au Maroc intervient alors que la Mauritanie, sous pression de l’Union européenne, a commencé à se préoccuper des blocages que connait régulièrement Guerguerate. Des douaniers et des sécuritaires mauritaniens s’y étaient rendus en août, seulement une semaine après des entretiens avec des représentants de l’UE, afin d’examiner sur place les conditions du trafic.

Au même titre que Rabat, Nouakchott est lourdement affectée par les longues semaines d’interruptions de circulation que le passage enregistre pour différents motifs. Les prix des produits en provenance du Maroc flambent sur le marché local alors que le poste frontalier Tindouf-Zouirate, inaugurée en grande pompe en août 2018 et supposé concurrencer Guerguerate, peine à décoler.

La visite du général Ould Megguett au Maroc a été précédée par des entretiens en octobre dernier, entre l’ambassadeur du royaume à Nouakchott, Hamid Chabar, et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mohamed Salem Ould Merzough. Sous l’ère Mohamed Ould Abdel Aziz, ce genre de réunion n’étaient pas au programme. De même pour la signature, le 13 janvier dernier, d’un mémorandum d’entraide entre le même ministre de l’Intérieur mauritanien et des présidents des conseils de régions au Maroc, dans les domaines de l’administration territoriale, régionale et locale.

Mohammed Jaabouk
Copyright Yabiladi.com