Catégories
A la une Santé

Il ne faut pas travestir ni banaliser le service public


C’est bien de contribuer objectivement à l’amélioration du service public en mettant en exergue les lacunes qui entravent la performance de son exécution.

C’est aussi dangereux et très mauvais de déformer un service public assez bien fait en lui étiquetant des défauts qu’il n’a pas.

J’ai été surpris d’un commentaire du pseudo md vadel sur l’hôpital de l’Amitié évoquant l’absence de tensiomètre dans cette structure hospitalière, alors que c’est totalement faux et que l’hôpital dispose en grande quantité de ces appareils, d’ailleurs en nombre à la pharmacie et dans tous les services.

L’hôpital dispose même de scopes et d’autres appareils de pointe.

Les internautes doivent s’armer d’un minimum de patriotisme et de sincérité, en restant en conscience avec ce qui se passe sans le travestir ni banaliser le service public voire même minimiser l’effort de l’État en ressources matérielles et humaines.

A bon entendeur salut !

Ahmed Ould Bettar