Catégories
Economie

Chantier naval d’Azeffoun : Cap sur l’exportation de bateaux de pêche

Des bateaux de pêche made in Algeria seront exportés vers d’autres pays africains, dont la Mauritanie. Une première commande pour la fabrication de deux bateaux de pêche de 14 m a été passée auprès de la Société Algeria Koréa marine service (Sarl Sakomas) sise au port d’Azeffoun (70 km au nord-est de Tizi Ouzou).

C’est ce qu’a indiqué à l’APS le PDG de cette entreprise, Nor El Islam Benaoudia. Les premiers bateaux sortis de cet atelier naval, qui est entré en production en 2015, sont des embarcations de pêche type «petits métiers» de 12 à 14 mètres de long, a fait savoir le même responsable, précisant qu’au total, 10 bateaux de pêche de 12 à 19 m, ont été construits au niveau de ce même chantier naval au profit de clients des wilayas de Béjaïa, Alger et l’ouest du pays, entre 2015 et 2019.

En mars 2016, Sakomas a construit le plus grand bateau en Algérie en fibre de verre. Il s’agit d’une embarcation de 19 m de long, le Tari commandé par un client de Béjaïa, a ajouté M. Benaoudia, qui a souligné que «la technique de construction des bateaux de pêche en fibre de verre a été acquise par Sakomas suite à la signature d’une convention entre cette société et la société sud-coréenne Hyundai, portant sur le transfert du savoir-faire et la formation».

En projet, il est prévu la construction par Sakomas de 40 thoniers de 30 à 38 m au niveau national, Sakomas, et ce, à la faveur du dégel d’octroi d’autorisation pour l’acquisition de ces bateaux. «Notre société qui jouit d’une importante et adéquate infrastructure (le chantier naval d’Azeffoun) s’étalant sur une surface portuaire de 11000 m2, se lancera dans la construction de ces derniers avec un partenaire espagnol qui a vendu plus de 70 bateaux de pêche industriels en Algérie depuis 1974», a souligné le PDG de Sakomas.

Selon lui, le suivi de la construction de ces bateaux sera assuré par l’organisme de contrôle de la conformité et de certification Verital, relevant que la construction de ces bateaux de pêche en Algérie permettra de diminuer la facture d’importation.

Le chantier de construction navale et de réparation de bateaux de pêche Algérie-Koréa marine service d’Azeffoun a lancé aussi durant en janvier 2018 les travaux de construction de la première barge de pêche au niveau national. «Ces barges sont utilisées en Asie où la mer est souvent agitée.

Elles facilitent beaucoup l’activité aux pêcheurs parce qu’elles sortent en mer quelque soit les conditions climatiques. Cela évitera, par exemple, une interruption de l’alimentation en poissons placés dans des cages flottantes pour les fermes d’aquaculture marine pour cause de mauvais temps», selon les explications fournies à la presse.

Pour rappel, la réalisation de ce projet devant être lancé 2011 n’a été entamée qu’une année après, en raison d’entraves administratives.

Une enveloppe de 18 millions de dinars a été consacrée à la réalisation de ce projet pour lequel une assiette de 11 hectares a été dégagée au port d’Azeffoun.

El Watan