Catégories
A la une

La Mauritanie- États Unis d’Amérique: signature d’un protocole d’entente

La Mauritanie et le gouvernement des États Unis d’Amérique, représenté par son ministère de l’Agriculture ont signé, mercredi à Nouakchott, un protocole d’entente pour la mise en œuvre d’un projet McGovern-Dole International Food for Éducation and Child Nutrition, plus connu sous le nom de « l’Avenir nous appartient ».

Il s’agit d’un projet d’un coût total de 22, 5 millions de dollars, soit environ 832 millions MRU, financé par le gouvernement américain, à travers son ministère de l’Agriculture, pour la période 2019-2024, dans le but d’améliorer la sécurité alimentaire, les apprentissages scolaires et la réduction de l’incidence de la faim, pour une éducation de qualité en Mauritanie.

Le document a été signé côté mauritanien par le ministre de l’Économie et de l’Industrie, M. Abdel Aziz Ould Dahi, et du côté américain, par le directeur des programmes USDA, M. Briand Dutusna, en présence du ministre de l’Enseignement fondamental et de la Réforme de l’Education Nationale, M. AdamaBocarSoko, et de l’ambassadeur des USA à Nouakchott, SEM. Michael J. Dodman.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Économie et de l’Industrie, a précisé que la Mauritanie envisage la mise en œuvre d’une nouvelle approche inclusive pour rehausser le secteur de l’éducation, et que le projet constitue un apport important, car il profitera à près de 115.000 élèves, répartis dans 209 écoles, dans les wilayas du Brakna et du Gorgol.

Il s’agit, a-t-il également ditd’un nouveau jalon dans la coopération avec nos partenaires techniques et financiers qui accompagnent nos plans de développement, de manière générale, et le secteur de l’éducation, en particulier, sachant que l’accès à l’enseignement constitue la gage d’un avenir prospère pour l’individu et la société par l’ancrage de l’éveil civique et la promotion économique et sociale des citoyens.

« Pour parvenir à ces objectifs, le gouvernement a mis en œuvre des réformes institutionnelles profondes dans le secteur, et a mobilisé des investissements colossaux afin de créer les conditions propices permettant un bond qualitatif », a conclu le ministre.

Pour sa part, l’ambassadeur des USA en Mauritanie a expliqué que le projet améliorera l’assiduité des élèves, en leur offrant des rations scolaires nutritives quotidiennes, en renforçant l’état sanitaire et les pratiques culinaires, en distribuant des médicaments vermifuges, et en améliorant les connaissances sur la nutrition, l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Il a ajouté : « Le Président de la République accorde une priorité capitale à l’enseignement fondamental, et je suis heureux que mon gouvernement soit aujourd’hui un partenaire dans le domaine de l’éducation de base, et que nous travaillions ensemble pour créer les conditions d’un impact observable et pour le progrès auquel aspire le peuple mauritanien ».

Pour sa part, le directeur des programmes USDA a noté que son projet s’étend sur une durée de cinq ans, et que les wilayas du Gorgol et du Brakna ont été retenues comme zones d’intervention du projet à cause de leur état d’insécurité alimentaire chronique et de leurs indicateurs de santé et de nutrition.

Il enfin précisé que les interventions du projet couvrent plusieurs domaines comme les cantines scolaires, l’offre des équipements et matériels didactiques et le déparasitage.