Catégories
Economie

La perspective de l’entrée de la Mauritanie dans le marché de la CEDEAO ouvrira de nouvelles opportunités

La perspective de l’entrée de la Mauritanie dans le marché de la CEDEAO ouvrira de nouvelles, prometteuses et profitables opportunités économiques et commerciales dictées par la double rationalité de sa position géographique privilégiée et ses dotations en avantages comparatifs divers et compétitifs.


L’on peut citer parmi ces avantages comparatifs:les potentialités en ressources halieutiques, minières, gazières à terme et d’élevage.Une agriculture productive excédentaire ainsi que les productions de certaines petites et moyennes industries constitueraient aussi autant d’atouts économiques et commerciaux une fois remises judicieusement à niveau.De la libéralisation envisagée de ses échanges commerciaux avec la suppression de barrières douanières ,le pays tirera grand profit du commerce sous-régional, régional et international à l’heure de la globalisation commerciale.
Celà n’ira certes pas sans poser de grands et nouveaux défis compte tenu du caractère hautement concurrentiel du commerce international.
Pour s’y faire des parts de marché il va falloir mettre l’accent sur les créneaux les plus porteurs en améliorant sensiblement leur compétitivité avec le maximum de valeur ajoutée possible.
Celà impliquera la modernisation des moyens de production mais aussi une nouvelle culture d’entreprise dont les effets d’entraînement positifs se répercuteront vraisemblablement sur l’ensemble du tissu économique et social.
Les bienfaits de telles mesures de libéralisation progressive des échanges commerciaux étant escomptables , une dose de protectionnisme visant à mettre à l’abri de la concurrence internationale les productions et les producteurs non encore compétitifs s’impose cependant pour éviter leur disparition dans cette foire d’empoigne.Même les champions du libéralisme signataires des Accords du GATT y sacrifient pour les mêmes raisons.
Cerise sur le gâteau, cette perspective d’ouverture au marché de la CEDEAO met fin à une aberration contre nature géostratégique, économique, commerciale et sociale qui n’aura que trop longtemps duré et pénalisé les intérêts bien compris de la Mauritanie, pays trait d’union entre l’Afrique au nord du Sahara et l’Afrique subsaharienne.

Khalil Balla Gaye