Catégories
A la une

Les combats des femmes de Bouteydouma et de Hamdallaye en Mauritanie

Dossou Dicko, responsable genre et intermédiation sociale au niveau du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme dans le Sahel. © © Sayouba Traoré/RFI

Aujourd’hui, nous rendons visite aux femmes de Bouteydouma, près de la ville de Rosso et les femmes de Hamdallaye, près de la ville Boghé. Précisions : à Bouteydouma, nous sommes en zone Maure. À Hamdallaye, nous sommes en zone peul. En zone peul, on est essentiellement éleveur.

La gestion d’une mini-laiterie, le tannage des cuirs et peaux, le maraichage, la vente du poisson, toutes ces activités féminines sont regroupées sous un sigle AGR, qui signifie Activités Génératrices de Revenus. Dans ce genre de cas, les spécialistes de terrain du Projet Régional d’appui au Pastoralisme dans le Sahel parlent d’approche genre et d’intermédiation sociale.

Cette démarche genre est somme toute normale, parce que quand on veut intervenir dans une société ankylosée par les traditions, il convient de regarder où on met les pieds. Et c’est avec ces mêmes précautions que nous allons voir les femmes de Bouteydouma. Pour le journaliste étranger, il faut un accompagnement spécifique, et le représentant du chef de village est là qui écoute aux portes.

Invités :

  • Dossou Hamzata Dicko, responsable genre et intermédiation sociale au niveau du Projet Régional d’appui au Pastoralisme dans le Sahel
  • Vatimetou Mint Mohamed Zayed Mouslimine, présidente de l’Union des femmes de Bouteydouma
  • Fatimata Abdalaye Sow, présidente du groupement laitier des femmes de Hamdallaye.

Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Piedel

RFI