Catégories
A la une

UMA: Taieb Bakkouche envisage un sommet des chefs d’Etats maghrébins

UMA: Taieb Bakkouche envisage un sommet des chefs d’Etats maghrébins

Le secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe (UMA) Taieb Bakkouche a annoncé, ce mardi, la possibilité de tenir une réunion au sommet des chefs d’Etats des cinq pays du Maghreb courant 2020.

Dans une déclaration officielle à l’Agence Anadolu en marge d’une conférence de presse organisée à Tunis, pour présenter les résultats d’une étude sur le retour des femmes maghrébines des foyers de tension au Moyen-Orient, Taieb Bakkouche a indiqué qu’un certain nombre de pays de la région du Maghreb ont accepté de tenir un sommet au cours de l’année.

Le responsable n’a pas évoqué les pays ayant donné leur accord, mais a précisé avoir effectué plusieurs visites, dont une en Mauritanie où il a rencontré le président Mohamed Ould Ghazouani, qui « a convenu de la nécessité de revitaliser l’Union et d’accélérer la tenue d’un sommet ».

Taieb Bakkouche a souligné la nécessité d’activer les institutions de l’Union du Maghreb, afin que ses réunions et ses travaux périodiques ne soient pas interrompus, expliquant qu’il est sur le point d’instituer un nouveau cycle dans les pays de la région pour préparer le prochain sommet, « à la lumière de la présence de signes positifs à cet égard ».

Ces déclarations de Bakkouche ne sont pas les premières du genre. Il avait annoncé il y a plusieurs mois qu’un sommet Maghrébin se tiendrait en février à Addis Abeba, avant de donner de nouvelles déclarations qui gardent l’espoir de voir réunis à nouveau les dirigeants des pays du Maghreb.

Notons que la première réunion des chefs d’Etat de la région remonte au 10 juin 1988. Ils s’étaient réunis dans la ville de Zeralda, à l’ouest de la capitale algérienne, pour l’annonce officielle de la création de « l’Union du Maghreb arabe » le 17 février 1989 à Marrakech. Les dirigeants des pays de l’UMA ne se sont pas rencontrés depuis 1994 en Tunisie.

hespress.com