Catégories
A la une

Mauritanie : Ould Mohamedou, serait-il un informateur de la DGED?

Maroc : Les chefs de DGED, DGST et gendarmerie appelés à comparaitre devant le parlement
le 03/07/2015 Maroc : Les chefs de DGED, DGST et gendarmerie appelés à comparaitre devant le parlement

Né le 3 avril 1968, Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, est professeur d’histoire internationale a l’Institut de Hautes études internationales et du développement à Genève. Précédemment à l’Université Harvard, il a enseigné également à Sciences Po Paris. En 2008-2009, il a été ministre des Affaires extérieures de la Mauritanie.

Une correspondance qu’il a envoyé au chef du cabinet du directeur de la DGED (services de renseignement extérieur du Maroc) a attiré notre attention.

Le 30 juin 2011, Ould Mohamedou a été interpelé par Philippe Perdrix, de Jeune Afrique avec le message suivant :

Monsieur le Ministre,

Comme convenu lors de notre rapide conversation au sortir de la conférence à l’Ifri, je reviens vers vous pour vous confirmer le vif intérêt de Jeune Afrique pour une publication d’une tribune sur la menace d’Aqmi en Afrique de l’Ouest. En ce qui me concerne, la déconstruction du « récit islamiste » et la question touarègue me semblent deux angles pertinents. La distance prévue est de 4 200 signes.

Dans l’immédiat, une source m’a indiqué qu’Aqmi aurait noué des contacts avec Kaddafi pour lui remettre ses otages d’Areva. Qu’en pensez-vous ?

Bien à vous,

Philippe

Philippe Perdrix
Rédacteur en chef adjoint
Jeune Afrique
Tel : + 33 (0)1 44 30 19 32
Port : + 33 (0)6 84 24 62 96
Email : [email protected]

Il envoie le message immédiatement à son contact de la DGED en demandant de tenir Yassine Mansouri au courant des informations fournies par le journaliste de Jeune Afrique. « pour info, tiens notre ami informe de tous ces éléments », a-t-il écrit.

———- Forwarded message ———-
> From: Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou <[email protected]>
> Date: Fri, 1 Jul 2011 17:04:04 +0200
> Subject: Fwd: Conférence Ifri / Jeune Afrique
> To: moi meme <[email protected]>
>
> pour info
>
> tiens notre ami informe de tous ces éléments.

</[email protected]></[email protected]>

Il y a lieu de se demander quelle est la relation entre Ould Mohamedou et les services d’espionnage marocains ? Serait-il un informateur de la DGED ? Fort possible, d’après cet email.

Dans un autre mail, nous avons trouvé une correspondance scellée « confidentiel » où l’ancien chef de la diplomatie mauritanienne livre un rapport « confidentiel » sur Al-Qaïda avec une petite note : « Ci-joint une note confidentielle a remettre a Y.M » (YM=Yassine Mansouri). Dans ce rapport, il prend le soin d’accuser les services secrets algériens d’être derrière AQMI.


Se présentant en tant qu’ancien ministre des Affaires étrangères mauritanien et spécialiste des questions terroristes liées aux activités d’Aqmi, Mohammad-Mahmoud Mohamedou a fait des déclarations hostiles aux sahraouis dans le New York Times.

Maghreb Online