Catégories
A la une

[Tribune] Lettre ouverte au président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani

Des Mauritaniens à Nouakchott, le 21 juin 2014. © Ahmed Mohamed/AP/SIPA
Des Mauritaniens à Nouakchott, le 21 juin 2014. © Ahmed Mohamed/AP/SIPA

Par Moktar Gaouad

Journaliste, ex-rédacteur en chef à TV5 Monde et à France 24, ancien haut cadre à la BAD, Moktar Gaouad vit aujourd’hui aux États-Unis.

Dans un texte adressé au président Mohamed Ould Ghazouani, Moktar Gaouad, journaliste et ancien haut cadre à la BAD, revient sur les impératifs d’une évolution sociale en Mauritanie.

La Mauritanie est-elle un pays où chaque citoyen pourrait se dire qu’il a les mêmes chances d’avoir une vie décente, qu’il lui est garanti d’être l’égal de ses concitoyens et qu’aucune manœuvre étatique n’a été délibérément enclenchée contre lui pour le priver de ses droits ?

Cette question existentielle s’est posée tout au long de l’histoire de ce pays multi-ethnique et se pose avec encore plus d’acuité aujourd’hui. Plus que la question du développement, celle sur l’identité et la stratification sociale taraude davantage un peuple qui, si on n’y prend garde, est aujourd’hui au bord de la rupture.

LES NON-DITS, LA SURVIVANCE DE PRATIQUES QUE L’ON N’OSE DÉNONCER… ONT MENÉ LE PAYS À LA SITUATION ACTUELLE

Pour lire la suite de l’article:

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital