Catégories
Mauritanie

Affaire Abdallahi Homody militant d’IRA – Mauritanie emprisonné illégalement.

Les Protagonistes sont : Fatimetou Abdi Dia la victime, en état de grossesse de 7 mois, propriétaire d’un terrain situé à Elmina (Château d’eau). Elle est soutenue par sa mère Maty Brahim. L’Affaire est suivie par Abdallahi Homody, militant actif d’IRA- Mauritanie, actuellement jeté en prison sur le seul motif qu’il a soutenu la famille victime dans leurs démarches à protester contre cette expropriation. Abdallahi Homody est ce jeune immaculé de sang  qu’on  a jeté en prison plusieurs fois pour son militantisme en faveur des victimes spoliées. Fatimetou la victime, sa mère et Abdallahi sont emprisonnés depuis le 26 février 2020. C’est vraiment scandaleux, d’autant plus que la victime a tous les documents d’attribution du terrain à son nom.
Le lot 12 secteur CK9 est au nom de Fatimetou Abdi Dia attribué selon un PV d’exécution de l’inspection du MHUAT d’El mina et seule ce document est dans l’ordinateur du ministère.
L’auteur de  l’expropriation en cours  s’appelle : Mahjouba Bah dite Elkhayt, couverte par le cadi (juge) d’Elmina, c’est  ce qu’on appelle avoir  le bras long.
Quand Mahjouba est venue avec une attestation dont on ne connait pas l’origine pour prétendre que le lot lui appartient. Elle s’est plaint devant le cadi qui lui a avoué que les badges sont de la compétence de l’ADU. Alors que Fatimetou Abdi Dia et sa mère son rentrées tranquillement chez elles, Mahjouba a continué son harcèlement auprès du cadi et son greffier Mohamed El Moustaph. Finalement elle a pu manipuler le cadi jusqu’à ce qu’il ouvre un jugement à l’insu de l’autre partie et lui donne la propriété du terrain. Ils ont fait appel d’eux-mêmes et la cour a confirmé le jugement. Maty Brahim qui reste 17 jours en prison avant de bénéficier d’une liberté provisoire. Et donc elle a fait appel à IRA – Mauritanie pour la soutenir.
Le 28 février la police les a conduits à la direction régionale de la police de Nouakchott Sud à Arafat avant de les déferrer le lundi 02 mars 2020 pour avoir refusé d’exécuter un acte judiciaire. Sur recommandation  du procureur Ethmane Cheibany le président du tribunal départemental de El mina Seyidna Ali Mohamed Saghir écroue Maty Brahim et Abdallahi Homody militant d’IRA – Mauritanie venu soutenir les victimes. Le procureur Ethmane Cheibany continue de menacer de mettre en prison tout celui qui vient en soutien aux victimes Fatimetou Abdi Dia et Maty Brahim)
Voilà  l’abus manifeste d’un juge qui a été certainement  corrompus. Comment peut-il juger  une affaire à l’insu de la personne concernée ? Nous exigeons la libération immédiate  des  détenus arbitrairement dans cette affaire sur du faux et usage de faux. C’est quoi cette histoire? Depuis quand, contester une décision judiciaire peut entraîner directement  le dépôt dans une  prison?  Pourquoi le ministre de la justice laisse faire ces gens-là qui dépendent de son département ? 
Quelle image donnent ces juges, procureurs, gouverneurs et préfets au pays ?  C’est quoi ça mon Dieu ? On vous arrache votre bien illégalement malgré vos papiers en règle  et on vous jette en prison avec vos soutiens pour vous faire taire. Nous appelons à la mobilisation tous et toutes pour mettre fin à cette injustice ignoble. Il est temps que le gouvernement Ghazouani met fin aux activités de certains juges et procureurs corrompus.


soumis par : Diko Hanoune

https://haratine.blogspot.com/2020/03/affaire-abdallahi-homody-militant-dira.html