Catégories
Culture

Chououn Méga clim’art show avec RIM Youth Climate Movement, à l’Arena de Sebkha


Cridem Culture
 – Leurs visages sont là, remplissant une banderole accrochée au fond de la scène. Ce samedi 7 Mars, rappeurs et comédiens donnaient de la voix lors d’un méga clim’art show, sous la houlette de RIM Youth Climate Movement (RYCM).

Du comédien Big Baba, à la chanteuse Mouna Mint Dendenni, en passant par Abda MC, Authentique ou le collectif de rap Yontamen, une dizaine d’artistes ont répondu présent à ce concert organisé par RIM Youth Climate Movement (RYCM), dans le cadre de la Semaine Mauritanienne de l’Action Climatique 2020.

Pendant deux tours d’horloge, le public a profité d’un show plein d’engagement et de slogans, avec des collectifs de tempérament, à l’image de Lam Toro, de MC Mallet, sans oublier la nouvelle génération avec Force Mind ou le rap féminin avec l’une de ses représentantes, en la personne d’Ebène.

A côté de ces rappeurs, il y’avait également Big Baba qui a joyeusement apporté sa couleur à cette belle fête du climat, sans oublier le comédien Pathé dont le show s’est voulu coller à l’actualité, avec le Coronavirus, sans oublier le slameur Caméléon.

A l’arrivée, le public a bien ri, dansé, bougé, fait du bruit avec sa voix, chanté en chœur avec les artistes mais surtout entendu des messages de sensibilisation sur les changements climatiques.

Sur la pelouse de l’Arena de Sebkha, rappeurs et comédiens ont insisté sur la nécessité d’agir pour offrir un meilleur avenir aux prochaines générations, tout en invitant le public à se sentir concerné par les changements climatiques…

« Les effets des changements climatiques ne sont plus un conte de fée. Là où il y’avait de la pluie, ça ne pleut plus. Là où ça ne pleuvait plus, la pluie y tombe, créant des inondations sans précédent. Le poisson se fait rare. Rien ne va plus dans l’agriculture. Les troupeaux de bétail meurent. Au Fouta, c’est l’exode rural. On doit tous comprendre que les changements climatiques sont réels. En conséquence, on doit agir, chacun de son côté, pour faire face à ses effets », a brièvement rappelé en poular, entre deux morceaux, le rappeur AMdit, membre du collectif de rap Yontamen qui a conclu cette fête.

Un peu plus tôt, dans le même sillage, le rappeur ABDA MC appelait la jeunesse au respect de la protection de l’environnement…

Par Babacar Baye NDIAYE, pour Cridem Culture

chouounfr.info