Catégories
A la une

Coronavirus : le Maroc et la Turquie ferment leurs mosquées

Le Maroc et la Turquie ont annoncé chacun ce lundi la décision de fermer leurs mosquées aux prières collectives jusqu’à nouvel ordre afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus qui sévit à travers le monde, rapportent plusieurs médias.

La Turquie a annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre des prières collectives dans ses mosquées, y compris la grande prière du vendredi, afin de limiter le risque de propagation du nouveau coronavirus, rapporte l’Orient Le Jour. « Il est devenu nécessaire de suspendre les prières collectives dans les mosquées », a déclaré le chef de l’autorité turque des Affaires religieuses, Ali Erbas.

Ce dernier a précisé que les quelque 90.000 mosquées de Turquie resteraient néanmoins ouvertes pour permettre aux fidèles de « prier de façon individuelle », s’ils le souhaitent, rapporte la même source.

En parallèle, le Maroc a annoncé ce lundi la fermeture de l’ensemble de ses mosquées à partir d’aujourd’hui pour empêcher la propagation du coronavirus dans le pays, rapporte le360. L’instance chargée des Fatwa a recommandé la fermeture des mosquées pour les cinq prières et celle du vendredi en réponse à la demande de fatwa adressée par le roi du Maroc au conseil supérieur des oulémas.

« En réponse à la demande de fatwa, adressée au Conseil supérieur des oulémas » par le roi Mohamed VI, et « eu égard au dommage grave causé par l’épidémie qui sévit dans le monde et compte tenu des orientations émises par les parties compétentes, dont le ministère de la Santé en vue de veiller à la prévention contre le virus par la fermeture des lieux publics et privés », indique le texte cité par la même source.

« S’inspirant des textes de la charia qui soulignent la nécessité de protéger les corps et de faire prévaloir l’intérêt sur le préjudice, et sachant que parmi les conditions de la prière, notamment les mosquées, figure la quiétude et que la peur de cette épidémie annule cette condition », ajoute le communiqué du Conseil supérieur des Oulémas.

« Pour toutes ces considérations préventives de la charia et de la raison, l’instance scientifique chargée des fatwas au Conseil supérieur des oulémas recommande de fermer les mosquées pour les cinq prières ou la prière du vendredi et ce à partir du lundi 16 mars 2020 correspondant au 21 rajab 1441, de rassurer les citoyens et citoyennes que cette mesure est temporaire et que les prières reprendront dans les mosquées dès que les autorités compétentes auront décidé que la situation sanitaire est normalisée [et] de continuer à appeler à la prière (al adhan) dans toutes les mosquées », indique le Conseil supérieur des Oulémas dans son communiqué cité par Le360.

En Algérie, le gouvernement n’a pas pris de décision de fermer les mosquées. Hier soir, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, a appelé, les imams à alléger le déroulement des prières et à prendre le soin de fermer les portes des mosquées aussitôt après. Face à cette pandémie « qui menace les vies des Algériens et l’Humanité toute entière », la commission ministérielle de la Fatwa a souligné la « nécessité de prendre toutes les précautions et mesures préventives pour en éviter la propagation. Face au danger, il a, d’autre part, estimé que les personnes bien portantes pouvaient faire leurs prières dans leur maison et avec les membres de leur famille, rapporte l’agence officielle. Le ministère a, par ailleurs, en garde les personnes sujettes à des symptômes similaires à la grippe ou au rhume à s’abstenir de pénétrer dans des mosquées et d’avoir des contacts avec d’autres gens.

Par: Yacine Babouche

TSA