Catégories
A la une

Coronavirus: annulation des manœuvres «African Lion 2020»

Kiosque360. Initialement prévues du 23 mars au 3 avril 2020, les manœuvres militaires de l’African Lion, organisées chaque année par les armées marocaine et américaine et certains pays amis, n’auront finalement pas lieu. L’édition 2020 est annulée, coronavirus oblige.

Le Commandement militaire américain en Afrique (Africom) vient d’annoncer que l’African Lion 2020, qui devait démarrer la semaine prochaine à partir du sud marocain, a été annulé. Dans son édition du mercredi 18 mars, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia précise que le bureau de communication d’Africom a expliqué, lundi dernier dans un communiqué, que c’est en commun accord avec le Maroc et d’autres participants que cette décision a été prise.

Ce report est justifié par la nécessité de protéger les soldats des différents pays participants contre la contamination par le coronavirus, dont la propagation est toujours d’une actualité brûlante dans tous les recoins de la planète.

Mercredi dernier, le Commandement militaire américain en Afrique avait d’abord annoncé qu’une réunion aurait lieu entre les dirigeants militaires américains, marocains, sénégalais et tunisiens, en vue de réduire le programme de l’exercice de l’African Lion 2020. Mais l’évolution rapide de la situation sanitaire mondiale en a décidé autrement.

Cependant, selon Africom, la préparation de l’édition 2021 de l’African Lion est toujours en cours, alors que l’annulation de celle de 2020 ne signifie en aucun cas que les Etats-Unis baisseront le bras dans leur coopération avec leurs alliés européens et partenaires africains en vue d’assurer la sécurité et la stabilité du continent africain.

Selon Al Ahdath, l’exercice annuel combiné de l’African Lion, qui se déroule à travers des manoeuvres militaires en terre, air et mer, vise surtout à renforcer la coopération entre les Etats-Unis et les pays partenaires en vue de faire face conjointement aux situations d’instabilités régionales, mener des opérations de paix, maintenir la sécurité et combattre les organisations terroristes.

Par Mohamed Deychillaoui

Le 360