Catégories
A la une

L’esclavage en Mauritanie/ Par Sidi Mohamed Ould Maham

 L’existence ou l’inexistence de l’esclavage en Mauritanie est une argutie qui souligne le manque de sérieux de ceux qui l’instrumentalisent à des fins personnelles, et ôte toute son importance au sujet, qu’elle a fait dévier de son itinéraire initial de cause juste, dont la solution est le couronnement d’une réconciliation au niveau national, pour lui faire embrasser celui d’une cause politique qu’entretiennent des motifs d’alignement et de retranchement, dont le moins qu’on puissent dire, est qu’ils sont nocifs pour notre tissu social, et n’apporte ni équité ni justice à ceux qui ont enduré les préjudices physique, moral, et matériel de cet abaissant phénomène.

La solution définitive doit être dans l’application stricte des textes qui le criminalisent. Elle doit faire fi de toute considération ne tenant pas compte de la réalisation de la justice. Celle-ci a toujours été la bannière à l’ombre de laquelle se sont rassemblés dans l’harmonie et la solidarité les différentes composantes de notre peuple. Nous ne sommes pas sans savoir que l’esclavage et ses séquelles soient un phénomène historique qui a toujours transcendé et la couleur et la race, à travers l’histoire. On le sent là, bien protégé par une pratique de longue date, au sein de toutes nos composantes ethniques, d’où la nécessité de tout mettre en œuvre  pour procéder à des enquêtes juridictionnelles et administratives circonspectes, dont le but est de le débusquer en l’obligeant à quitter son abri qui n’est pas comme on voudrait nous le faire croire l’apanage d’une seule composante.

Mais auparavant, et parallèlement à cette mesure nous devons accroître la rapidité du rythme  de l’action gouvernementale, en vue de concrétiser le programme du Président de la République Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, qui vise à effacer dans les plus brefs délais les séquelles de ce phénomène, ainsi que l’élimination de tout ce qui ne répond pas à l’espoir des citoyens, et nous retarde dans les faits à tourner à jamais cette page sombre de notre histoire. C’est la concrétisation du programme du Président de la République qui nous permettra de faire obstacle aux bellicistes de tout poil, et de construire dans la justice et l’égalité une société exemplaire, où l’enseignement est le moule qui façonnera le mauritanien moderne, homme à l’esprit conciliateur, et inventif, capable d’aller au-delà des limites du possible, de panser les blessures du passé, et de tendre la main, prêt à tout pardonner, et prêt à tout oublier, rien que pour les beaux yeux de sa patrie la Mauritanie.

Traduit par : Deddah Ould Abd-Daim.