Catégories
Economie

Mauritanie: la SNIM enlève un contrat routier de 16M$


La SNIM vient d’enlever les travaux de construction de 40 km de voiries à Nouakchott d’un montant de 16 M$, cela par délégation de maîtrise d’ouvrage et donc à l’issue d’une procédure d’attribution de gré à gré. Le marché entre dans le cadre de la poursuite de la construction des voiries de Nouakchott qui est un axe prioritaire du programme du président Mohamed Cheikh El Ghazouani tombe à pic pour la société, fleuron de l’économie nationale mauritanienne, qui suite au coronavirus a vu ses exportations de minerai de fer vers la Chine (son principal client) baisser de manière drastique. L’entreprise minière n’est à son coup d’essai.

En effet en 2019 la SNIM avait glané de juteux contrats de BTP par délégation de maitrise. Il s’agit des travaux d’extension du Centre hospitalier national de Nouakchott et de l’Hôpital mère et enfant de Nouakchott d’un montant d’environ de 18,5M$ et des contrats de réhabilitation et de construction de routes goudronnées à Nouakchott d’un montant global de 21 M$. En général, les marchés de BTP adjugés à la SNIM reviennent à sa filiale génie civil en l’occurrence Assainissement travaux transport et maintenance (ATTM) qui tantôt se charge de leur exécution, tantôt le sous-traitent.

La SNIM dispose d’un délai de quatorze mois pour l’exécution du contrat sous le contrôle du Laboratoire national des travaux publics (LNTP) vainqueur du marché du suivi des travaux. Lequel marché lui a attribué de gré à gré par le ministère mauritanien de l’Equipement et du Transport. Récemment, le bitumage de l’avenue Dimi à Nouakchott, la réhabilitation des ponts d’Achram (situé dans la région du Tagant) et de Gueiva (Assaba) ainsi que le contrat d’extension de 7 km de trottoirs à Nouakchott ont été attribués l’ATTM et à l’Etablissement des travaux en matériaux locaux (ETR-ML) par entente directe. Décidément, le ministère mauritanien de l’Equipement et des transports reste très attaché au gré à gré.

financialafrik.com