Catégories
A la une

Le groupe de motards piégés en Mauritanie est de retour à Grenade

La «Pata Negra» se tenait en Mauritanie en raison de la fermeture des frontières après le début de la crise des coronavirus

Un groupe de motards de Grenade pris au piège à la frontière de la Mauritanie et du Maroc la semaine dernière, en raison de la fermeture des frontières pour cause de la crise du coronavirus, est de retour dans la province de Grenade.

Après avoir demandé de l’aide via Internet pour rentrer en Espagne dans les plus brefs délais, ces motards, selon des sources proches du groupe intercepté par les soins de Europa Press, aient réussi à quitter la Mauritanie, et ils sont arrivés en bonne santé dans la province, notamment Grenade et Baza .

Connus sous le nom de « Pata Negra », ils ont affirmé qu’ils étaient «détenus» en Mauritanie parce que les frontières étaient «fermées». « Nous devons de toute urgence sortir d’ici pour voir nos familles », ont-ils déclaré dans une vidéo sur YouTube.

Les Grenadiens ont transmis cette demande la semaine dernière au Consulat d’Espagne et ils sont restés, en attendant une réponse, confinés dans un hôtel, après une expédition solidaire.