Catégories
International

Les barrages anti-coronavirus se dressent partout

Les barrages contre le nouveau coronavirus se renforcent encore lundi avec un confinement général notamment en Grèce, afin de s’épargner la catastrophe vécue par l’Italie, qui a de nouveau dénombré plus de 600 morts en une journée.

Au Royaume-Uni, où le Premier ministre Boris Johnson a mis en garde dimanche contre une accélération des chiffres, et où écoles, pubs, cinémas devront désormais garder portes closes, un projet de loi concernant des pouvoirs extraordinaires pour lutter contre le coronavirus doit être examiné lundi.

Le coronavirus a fait plus de 14.000 morts, dont plus de 7.500 en Europe, et contaminé plus de 324.000 personnes dans le monde, dont la moitié sur le Vieux Continent. Près d’un milliard de personnes à travers la planète doivent rester chez elles pour tenter d’entraver le virus.

L’Italie paie le plus lourd tribut, et de loin, avec 5.476 morts au total dont 651 morts en 24 heures selon le dernier bilan disponible dimanche. Une baisse néanmoins par rapport au pic de 793 morts la veille.

«Les chiffres annoncés aujourd’hui sont moindres que ceux d’hier. J’espère et nous espérons tous que ces chiffres pourront être confirmés dans les jours qui viennent», a dit le patron de la protection civile, Angelo Borrelli.

Ajoutant aux mesures déjà drastiques pour limiter les déplacements, le Premier ministre Giuseppe Conte avait annoncé samedi l’arrêt de «toute activité de production sur le territoire qui ne serait strictement nécessaire».

Les Etats-Unis, où 416 personnes ont succombé à ce stade au Covid-19 et plus de 33.000 ont été contaminées, préparent également une montée en puissance avec la mise en place en urgence d’hôpitaux de campagne d’une capacité totale de 4.000 lits.

– Trump « contrarié » –

Cette initiative annoncée lors d’une conférence de presse dimanche soir à la Maison Blanche par le président Donald Trump prévoit l’installation de 1.000 lits dans l’Etat de New York, le plus frappé, de 2.000 lits en Californie et de 1.000 lits dans l’Etat de Washington.

Le milliardaire s’est aussi dit «un peu contrarié» par l’attitude de la Chine, estimant que les autorités «auraient dû nous informer». «On aurait pu sauver de nombreuses vies dans le monde entier», a-t-il relevé.

La Chine nourrit à la fois les espoirs à travers le monde, avec un nombre désormais réduit de nouveaux cas (zéro cas «local» annoncé lundi), mais aussi des inquiétudes de deuxième vague de contamination à cause de cas «importés» (39 lundi).

Le pays a répertorié en tout 81.093 cas, dont 3.270 décès, et plus de 72.000 guérisons.

Outre cette crainte d’une éventuelle résurgence du coronavirus en Asie, la communauté internationale se fait particulièrement du souci pour le continent africain. S’il a jusqu’à présent été épargné, la détection de premiers cas se multiplie.

LA NOUVELLE TRIBUNE