Catégories
Mauritanie

L’Autorité de Régulation du Transport public appelle au respect de la limitation du nombre des passagers

L’Autorité de Régulation du Transport public a demandé aux transporteurs et à tous les citoyens de prendre conscience des risques liés à la situation actuelle et les a appelés au respect de la limitation du nombre des passagers en transport urbain et interurbain, aussi bien dans les bus que dans les véhicule légers, de manière à conforter l’effort national engagé pour éviter la propagation du coronavirus.

Le président de l’Autorité de Régulation du Transport public, M. Belkheïr Ould Barka, a révélé que la décision de limitation du nombre des passagers a été prise après longue concertation entre l’Autorité, les sociétés de transport et les autres acteurs concernés qui ont convenu d’adapter les conditions de transport des personnes aux mesures de précaution qu’impose la situation actuelle.

Il a insisté sur la nécessité du respect scrupuleux de cette décision et de l’application de la grille des tarifs de transport en cours, précisant que les contrevenants s’exposent de facto à la sanction qui consiste à les ramener directement, depuis le lieu de constatation de l’infraction, à leur lieu de départ, et ce quelle que soit la distance déjà parcourue. Il est donc de l’intérêt et des transporteurs et des passagers de la respecter parce que cette sanction est coûteuse pour les premiers et exténuante pour les seconds, et que toutes les parties sont responsables de l’infraction.

M. Belkheïr Ould Barka a précisé que le rôle de l’Autorité est de prendre la décision pendant que les modalités de son exécution et de la répression des contraventions y afférentes relèvent des forces de l’ordre (Gendarmerie, Police nationale et Police de la sécurité routière).

Le président de l’Autorité a mis en garde les transporteurs et les passagers contre toute tentative de passer outre le nombre de places autorisées ou d’application de tarifs non officiels, ajoutant que les sociétés de transports sont également responsables de la désinfection régulière de leurs bus et véhicules ainsi que de l’observation de distanciation entre passagers.

Des chauffeurs du secteur des transports publics ont exprimé leur compréhension face à ces mesures qui, disent-ils, même si elles réduisent leurs revenus, participent de la protection et de la sécurité des usagers et de l’intérêt général, c’est pourquoi nous les acceptons volontiers.

Ils souhaitent seulement qu’une fois la crise du coronavirus dépassée, les dispositions antérieures soient réhabilitées.