Catégories
A la une Economie

Lutte contre le Covid- 19: la BCM procède à un assouplissement des mesures monétaires (Communiqué)

Le Conseil de Politique Monétaire de la Banque Centrale de Mauritanie a tenu sa 128ème réunion le mardi 24/03/2020 dans les locaux de la Banque Centrale, sous la présidence de Monsieur Cheikh El Kebir Moulaye Taher, Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, son Président.

Le Conseil a analysé l’évolution de la conjoncture économique à la lumière de la la propagation rapide à l’échelle mondiale de la pandémie Covid-19 qui engendre de graves conséquences sur l’activité économique et financière mondiale. Il a relevé que l’évolution rapide de cette pandémie exige l’actualisation fréquente de l’évaluation de la situation et des prévisions économiques.

Le Conseil, après avoir entendu un exposé du Gouverneur de la BCM sur l’impact négatif que cette crise pourrait avoir sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans notre pays, a décidé un certain nombre de mesures d’assouplissement monétaire visant :

• L’augmentation des ressources à la disposition des banques, afin de permettre à celles-ci de maintenir et d’accroître le financement de l’économie.

• L’’élargissement du champ des mécanismes à la disposition des banques pour accéder au refinancement de la Banque Centrale.

Dans ce cadre, le Conseil a décidé ce qui suit :

a) Une baisse du taux directeur qui passe de 6,5% à 5% ;

b) Une baisse du taux de facilité de prêt qui passe de 9% à 6,5% ;

c) Une baisse du taux des réserves obligatoires qui passe de 7% à 5% ;

d) Le maintien du taux de facilité des dépôts, fixé au taux directeur minoré de 5% soit 0% ;

e) Un gel du déposit en Ouguiyas sur produits de première nécessité initialement exigé pour les ouvertures de crédit documentaire. Ce gel prend effet pour compter du 24/03/2020 et pour une période de deux mois renouvelables.

f) La mise en place d’un mécanise de swap devises contre Ouguiyas au taux d’intérêt de 0%. A travers ce mécanisme, les banques sont autorisées à donner en garantie des devises contre des Ouguiyas MRU pour une période n’excédant pas un mois renouvelable ;

Le Conseil, qui suit avec la plus grande attention l’évolution de la pandémie, réaffirme sa détermination à prendre toutes autres mesures qui s’avéreraient nécessaires, dans le cadre de sa mission, pour contrer les effets néfastes de cette pandémie sur notre économie nationale notamment en matière de conduite de la politique monétaire, de maîtrise de l’inflation et de l’approvisionnement régulier du pays.

BCM