Catégories
A la une

Minurso : l’ONU propose un budget de 57,5 millions de dollars pour 2020-21

New York, 25 mars 2020 (SPS) Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé un budget de 57,5 millions de dollars pour le fonctionnement de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) en 2020-21, un financement s’affichant légèrement à la baisse comparé au montant de 60,4 millions de dollars, alloué au titre de l’exercice 2019-20.

Le budget en question qui couvre l’exercice allant du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021, n’inclut pas les contributions volontaires en nature qui s’élèvent à 519.000 dollars, selon un nouveau rapport du SG de l’ONU publié à New York.

Selon les détails contenus dans ce document, le budget couvre le déploiement de 218 observateurs militaires, 27 membres des contingents, 12 membres de la police des Nations Unies, 82 fonctionnaires recrutés sur le plan international, 163 fonctionnaires recrutés sur le plan national, 18 volontaires des Nations Unies et 10 membres du personnel fourni par des gouvernements.

Au titre des activités, la mission prévoit de maintenir les moyens et les objectifs de productivité de l’exercice 2019/20 en ce qui concerne les levés de champs de mines terrestres et restes explosifs de guerre et le déminage des zones d’importance pour son mandat et la mobilité de son personnel.

Etant donné l’étendue des zones minées recensées lors des levés précédents, la priorité durant l’exercice 2020/21 sera donnée au déminage de ces zones par les équipes de déminage manuel. Les levés dans de nouvelles zones se poursuivront.

La Mission poursuivra ses activités d’observation et de surveillance et veillera à ce que les parties respectent l’accord de cessez-le-feu, fournira un appui continu à l’envoyé personnel du secrétaire général dans l’exercice de ses fonctions lors de ses visites dans la région.

Elle aidera aussi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à mettre en œuvre le programme de mesures de confiance une fois qu’il reprendra, apportera un appui logistique à la délégation observatrice de l’Union africaine à Laayoune, détaille le rapport.

Le SG de l’ONU rappelle que la Minurso, établie en 1991 a pour mandat d’aider le Conseil de sécurité à atteindre l’objectif  » de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental « . (SPS)