Catégories
International

Affaires étrangères : 127 personnes bloquées en Egypte retournent au Brésil

Jusqu’à présent, près de 12 000 Brésiliens répartis dans 90 pays ont été amenés par le gouvernement

Mercredi (8), 127 personnes détenues en Égypte ont été ramenées par le gouvernement brésilien. Jusqu’à présent, plus de 11 mille sept cents Brésiliens répartis dans 90 pays sont déjà de retour au Brésil. Le ministère des Affaires étrangères (MRE) fournit une assistance à tous les Brésiliens à l’étranger qui sont empêchés de retourner au Brésil en raison de mesures visant à restreindre la circulation et les annulations de vols par les compagnies aériennes causées par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). L’aide est fournie par le biais de ses ambassades et consulats.

Avec l’avancée de la pandémie et la fermeture des frontières dans le monde, le gouvernement aide ces personnes à rentrer chez elles. Selon Itamaraty, au moins cinq mille Brésiliens sont toujours détenus à l’étranger et le ministre des Affaires étrangères, Ernesto Araújo, a garanti que personne ne serait laissé pour compte.

« Dans certains endroits, il y a plus de monde et d’autres il y en a peu, mais quoi qu’il en soit, nous allons assister tous les Brésiliens qui voyageaient et qui se sont soudainement retrouvés dans cette situation. Chaque vol affrété est une opération d’envergure, il nécessite des négociations avec le pays, la partie logistique du rassemblement des Brésiliens, lesquels ne sont pas souvent dans la même ville « , a expliqué

le ministre des Affaires étrangères, Ernesto Araújo

Il est prévu d’effectuer, ce vendredi prochain, un vol affrété par le ministère des Affaires étrangères pour le rapatriement des touristes et autres Brésiliens sans domicile au Panama qui ont été empêchés de rentrer au Brésil en raison de la suspension des vols internationaux dans le pays. Le vol devrait quitter l’aéroport de Tocumen et se diriger vers l’aéroport international de Guarulhos.

Soulagement


L’étudiante Cintia Silva était l’une des passagers du vol en provenance d’Egypte. Elle a été détenue au Caire, la capitale du pays. «C’est vraiment un sentiment de soulagement. Parce que maintenant nous savons que nous sommes là où nous avons la sécurité », a-t-elle dit.

Dans une situation similaire, les étudiants Tamires Araújo et Bruna Pasquetto, qui se sont rendus dans le pays pour un échange, mais ont été surpris par la pandémie. Ils attendaient un vol depuis deux semaines pour revenir. «Wow, nous sommes très heureux. Nous sommes arrivés ici en prenant des photos, en sautant et en applaudissant dans l’avion. Wow, ce fut un grand soulagement de revenir. »

Le ministère des relations extérieures met à disposition un formulaire en ligne sur la page du ministère des Affaires étrangères, pour les Brésiliens qui se trouvent à l’étranger et ont besoin d’aide pour rentrer. Également sur la page, vous pouvez accéder à tous les téléphones et adresses d’urgence des ambassades et consulats du monde entier. Accédez simplement à portalconsular.itamaraty.gov.br, dans l’onglet jaune, où Covid-19 est écrit.

Les opérations


Voir d’autres opérations de rapatriement récentes que le gouvernement a déjà effectuées:

  • Honduras: 39 Brésiliens, 10 Uruguayens et 5 Chiliens sont partis sur un vol humanitaire de Tegucigalpa à São Paulo, avec le soutien de l’ambassade du Brésil au Honduras.
  • Argentine: trois bus affrétés par le Consulat du Brésil à Buenos Aires. 83 Uruguayens ont pris Uruguaiana (RS). Il y a déjà plus de 130 rapatriés par voie terrestre. Les bus voyagent avec un conduit sûr obtenu par l’ambassade du Brésil auprès du gouvernement argentin. En plus du rapatriement en bus organisé par le consulat, l’ambassade du Brésil délivre un certificat de transfert terrestre pour que les Brésiliens puissent retourner au Brésil dans leurs véhicules. Sur les 90 ressortissants qui ont reçu le document, 66 ont déclaré être arrivés au Brésil.
  • Mauritanie: l’Itamaraty, par le biais de l’ambassade de Nouakchott, a aidé le Brésilien à embarquer sur un vol spécial d’Air France à destination de Paris, puis une liaison vers le Brésil.

Avec des informations du Ministère des affaires étrangères et la voix du Brésil