Catégories
International

Le coronavirus dans le monde : de l’Europe aux Etats-Unis, les prémices du déconfinement


Alors que Donald Trump a signé le décret qui suspend temporairement la délivrance de cartes vertes, de premiers pays ont pris des mesures d’allègement du confinement.

Publié aujourd’hui à 02h29, mis à jour à 03h11

Nouveaux bilans, faits marquants, et avancées scientifiques : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 180 000 morts dans le monde. Rien qu’en Europe, le virus a fait au moins 112 855 morts, soit près de deux tiers des décès enregistrés.

  • Donald Trump signe le décret sur l’immigration

Aux Etats-Unis, le président, Donald Trump, a signé mercredi un décret suspendant temporairement la délivrance de cartes vertes afin, a-t-il dit, de protéger les emplois américains. Elu en 2016 sur la promesse de construire un mur entre son pays et le Mexique, M. Trump a fait de l’immigration un sujet clé de sa présidence et de sa campagne de réélection avant le scrutin de novembre.

« Afin de protéger nos merveilleux travailleurs américains, je viens de signer un décret suspendant de manière temporaire l’immigration aux Etats-Unis », a-t-il déclaré lors de son point de presse quotidien. Cette suspension, d’une durée initiale de 60 jours, vise à faire en sorte que les Américains au chômage « soient les premiers servis en matière d’emplois au fur et à mesure que notre économie rouvrira ». Contrairement à ce que le locataire de la Maison Blanche avait initialement laissé entendre, la suspension ne s’appliquera pas aux visas de travail temporaires mais aux seules cartes vertes qui offrent le statut de résident permanent.

Article réservé à nos abonnés 

Lire aussi  Coronavirus : Donald Trump s’affiche en défenseur du « travailleur américain »

Avec plus de 46 500 décès, le pays affiche le plus lourd bilan du monde. Il dénombre plus de 826 000 cas de patients atteints du Covid-19. Pourtant, les gouverneurs du Texas et du Vermont ont prudemment relancé certaines activités dès lundi tandis que la Géorgie ira plus loin dès vendredi. Le Colorado s’apprête aussi à lever progressivement le confinement la semaine prochaine, et des manifestations se poursuivent ailleurs pour demander une reprise de l’activité économique.

  • En Europe, la perspective d’un déconfinement progressif

L’Italie a passé le cap des 25 000 décès, suivie par l’Espagne (21 717), la France (21 340) et le Royaume-Uni (18 100).

Pourtant, la perspective d’un déconfinement progressif se rapproche.

  • En Allemagne, où certains commerces ont rouvert, le port du masque sera obligatoire dès la semaine prochaine dans l’ensemble des 16 Etats.
  • L’Espagne envisage un déconfinement graduel mi-mai.
  • La Finlande s’apprête à autoriser, à partir du 13 mai, les réunions publiques rassemblant moins de 500 personnes.
  • Le Royaume-Uni a prévenu en revanche qu’il pourrait maintenir des mesures de distanciation sociale durant l’année à venir.

Article réservé à nos abonnés 

Lire aussi  Coronavirus : sans Boris Johnson, la stratégie de sortie du confinement du Royaume-Uni est dans les limbes

  • Essais cliniques et études scientifiques se multiplient

Au Royaume-Uni, le gouvernement a annoncé jeudi le lancement d’une vaste étude sur la propagation du coronavirus et le développement d’anticorps dans la population, qui pourra impliquer jusqu’à 300 000 personnes dans les 12 prochains mois. Menée conjointement avec l’université d’Oxford et l’Office national des statistiques (ONS), « cette étude aidera à améliorer la compréhension du taux actuel d’infection et du nombre de personnes qui sont susceptibles d’avoir développé des anticorps contre le virus », a indiqué le ministère de la santé dans un communiqué. Les premiers résultats seront connus dès le début du mois de mai. Dans une première phase, 25 000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population fourniront des prélèvements effectués dans la gorge et le nez pour déterminer si elles ont été infectées par le virus. Elles effectueront un test hebdomadaire durant les cinq premières semaines, puis chaque mois durant un an.

En Allemagne, l’autorité fédérale chargée de la certification des vaccins a donné son feu vert à des essais cliniques sur des humains menés par le laboratoire allemand BioNTech, basé à Mayence, en lien avec le géant américain Pfizer. Il s’agit des cinquièmes essais réalisés sur l’homme dans le monde.

  • L’avertissement de l’OMS

Le monde est loin d’en avoir fini avec le nouveau coronavirus, a averti mercredi le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Ce virus nous accompagnera pendant longtemps », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse virtuelle. Après les critiques sur la mauvaise gestion de la crise, le patron de l’OMS a affirmé que l’agence avait déclaré l’urgence sanitaire internationale « au bon moment », le 30 janvier, « lorsque le reste du monde avait suffisamment de temps pour se préparer ».


SourceURL:https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/23/le-coronavirus-dans-le-monde-de-l-europe-aux-etats-unis-les-premiers-signes-du-deconfinement_6037477_3244.html