Catégories
A la une

Réhabilitation du journaliste Mamouni Ould El Mokhtar

Le siège de l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) à Nouakchott a abrité, vendredi, une cérémonie au cours de laquelle les droits du journaliste Mamouni Ould Mokhtar suite à son licenciement en 2012, ont été payés. Le geste constitue une réhabilitation du concerné après une longue période de lutte.

La cérémonie d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de l’application de la politique suivie par Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani pour permettre aux victimes de recouvrir leurs droits.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du ministère de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement, Dr Ahmedou Ould Khteira, a fait part de sa joie d’assister à cette cérémonie inédite, qui constitue un nouvel épisode du redressement des injustices et de l’indemnisation des victimes, expliquant qu’il s’agit d’un pilier essentiel du programme ‘Mes engagements’ du président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Il a, par la suite, ajouté que cette cérémonie portait en elle trois messages importants, dont le premier est celui du Président de la République à tous les opprimés et aux ayants droit qui seront tous rétablis dans leur droits ; le deuxième message adressé à tous les responsables publics et privés est qu’ils doivent être tenus responsables des atteintes aux droits des citoyens; quant au troisième message, il s’adresse à tous les Mauritaniens qui doivent se sentir rassurés sur leurs droits.

Le directeur général de l’AMI, M. Mohamed Fall Ould Oumeir, a pour sa part, indiqué que cette cérémonie consacrait l’approche de la restauration du droit et du respect des lois pour redonner aux institutions leur place et leurs pouvoirs réels, afin qu’elles soient en mesure de corriger éventuellement leurs erreurs.

De son côté, M. Mamouni Ould El Mokhtar a détaillé les circonstances de son licenciement abusif, indiquant que l’arrivée au pouvoir du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, était une lueur d’espoir pour lui. Il a remercié le président de la République qui a tenu à ce que les autorités compétentes s’occupent du dossier.

Rappelons que M. Mamouni Ould El Mokhtar a été licencié de l’AMI de manière abusive, il y a huit ans. Malgré les décisions judiciaires prononcées en sa faveur, il n’avait pas pu, jusqu’à présent recouvrer ses droits.

Laisser un commentaire