Catégories
A la une

Covid-19 : Macky Sall prépare son “come-back”

Le Président de la République sait que la crise sanitaire a radicalement changé la vision des Sénégalais à son propos. Pour revitaliser son mandat, Macky Sall plancherait sur un acte 3 de la gestion de la pandémie depuis le 2 mars dernier. Mais de quoi s’agit-il réellement ?

Entre impréparation et tâtonnements, le Commandant en chef ne semble pas être suivi par ses lieutenants qui semblent profiter de cette crise pour peaufiner leurs stratégies de succession et, au même moment les populations déboussolées préfèrent « vivre avec le Covid19 » et non les promesses. Il est rentré dans un « Khalwa » présidentiel pour préparer son Acte 3.

Le président de la République songe à « ouvrir une nouvelle page de son quinquennat », selon certains de ses proches. Pour ces derniers, le troisième acte de son quinquennat à poser depuis le début de la pandémie débutera avec une prise de parole publique. Mais, cette fois-ci, ce ne sera pas pour demander aux sénégalais de continuer à être résilient mais plutôt pour indiquer des réformes inclusives de gestion et de sortie de crise.

La date du 4 avril n’ayant pas pu redynamiser la machine, il va s’en dire que la hausse des cas positifs depuis sa décision d’alléger les mesures d’interdiction et le projet avorté d’ouverture des classes, une nouvelle date s’est imposée naturellement. En plein dans la crise sanitaire, cela a du sens de faire un discours d’unité nationale au moment où les Sénégalais ne sentent plus la présence de l’état et se voient « abandonnés » à leurs sorts après moult privations. Selon un « participant à la préparation de l’événement », le Chef de l’état parlera et fera appel à tous les sénégalais pour gagner cette guerre contre un ennemi invisible et imprévisible.

Le président préparerait cet acte depuis longtemps. Dès la mi-avril, le président laissait déjà sous-entendre l’avenir de son mandat si la pandémie perdurait . « Il nous faudra bâtir une stratégie où nous retrouverons le temps long, la société fatiguée, la prévention, la résilience. Ce que nous vivons, c’est un ébranlement. Il nous rappelle que nous sommes vulnérables. Nous l’avions oublié, sachons nous réinventer et moi le premier », confiait alors Macky Sall à son propre entourage.
Quelles surprises préparerait le Président de la République qui aurait mis à profit tout ce temps pour approfondir la réflexion et offrir une sortie de crise aux sénégalais
Le président souhaite renouer avec les racines de la République, nous confie ce proche. Son allocution va rappeler , en beaucoup de traits, d’autres interventions très traditionnelles comme en 1989 le Président Abdou Diouf lors des tristes événements entre la Mauritanie ou celle de Me Abdoulaye Wade lors du naufrage du « JOOLA » en 2002. Ainsi, cette prise de parole pourrait prendre différents formats : un long discours adressé depuis la Présidence , une interview classique, ou encore un long entretien avec les leaders de l’opposition et de la Société Civile.questions, précise la source.

Cette prise de parole serait l’occasion pour le Président Macky Sall de « fixer la feuille de route des mois à venir » mais, surtout de renouer le fil du dialogue avec les populations. Il aborderait plusieurs grands chantiers dont la plupart concerneraient le secteur de la santé, notamment le secteur hospitalier. Aussi, il pourrait aborder à nouveau la question sur les rapports « mis sous le coude » qui plombent sa gouvernance et les autres sujets qui polluent la sphère publique , qui ont été mis de côté en raison de l’épidémie de coronavirus.

Retour du poste de Premier ministre ou Gouvernement d’union nationale pour sauver le soldat Macky. Plusieurs ministres sur siège éjectable ou changement de portefeuille après le « Khalwa » présidentiel.

Sur l’impréparation et les tâtonnements de son gouvernement qui au jour le jour, se traduisent sur les chiffres des cas positifs au Coronavirus en hausse, sur « l’inconscience » collective qui s’est emparée des Sénégalais depuis les mesures d’allégement prises, le Président Sall devrait apporter des réponses pour espérer que le dernier tournant ne soit l’hécatombe annoncée par l’OMS.

Aujourd’hui, le constat des Sénégalais sur leur gouvernement se résume à la cohésion ou aux tensions. Réelles ou pas ? Les rumeurs vont bon train en ce moment sur l’ambiance entre le Chef de l’état et certains de ses hommes depuis le début de la crise sanitaire. Mais qu’en est-il vraiment ? Certains vont-ils vraiment quitter le gouvernement ou changer de portefeuille à l’issue de la crise ?

Si le départ de ces ministres venait à se confirmer, ce serait un véritable coup de tonnerre. Car, pour la plupart, ils étaient considérés comme des intouchables et proches du premier cercle. Il s’agit selon nos sources des ministres de l’Intérieur, de la Santé, de l’Éducation Nationale, des Transports Aériens et du Tourisme, de l’Enseignement Supérieur, de l’Énergie et du Pétrole. Mais l’étape suivante est de savoir qui pourrait leur succéder ? Ce ne sont sans doute pas les prétendants au titre qui manquent. Mais à qui Macky Sall pourrait-il accorder sa confiance ? Surtout à un moment aussi charnière de son dernier mandat !

En effet, alors que la crise sanitaire se terminera et que le Sénégal paiera la lourde addition économique et morbide, l’heure de préparer les élections (groupées) de 2022 sonnera. Qui pourrait avoir les épaules pour cette mission d’envergure ? C’est pourquoi le Président tient à couper ces branches pourries qui auront mis en avant leur existence politique en avant et non l’urgence de sauver les citoyens .
Il semblerait que Macky Sall pense déjà à quelques noms. Et il aurait même appelé l’ancien président Abdoulaye Wade il y a peu pour avoir son avis sur la question. En effet, un proche de l’ancien Président de la république a confié à Atlanticactu que le Chef de l’état avait glissé six noms à Me Abdoulaye Wade … Mais l’ancien Président ne serait pas enchanté par trois de ces noms …

teledakar.net