Catégories
A la une

Revue de la presse sénégalaise

La Mauritanie et la Gambie sont dépourvues de cela pendant que la contamination continue. L’aide demandée au Sénégal par les deux pays, s’agit d’une assistance technique et d’un partage d’expériences qui pourrait les permettre de remodeler leur stratégie de gestion de la maladie.

Voici les principales informations à la Une de journaux sénégalais publiés mercredi :

– – –

LE SOLEIL

Malgré l’inquiétude de certains spécialistes sur une éventuelle flambée de l’épidémie de COVID-19 dans les prochains jours à cause des déplacements liés à la fête de Tabaski, ces dernières 48 heures sont marqués par une baisse des cas positifs avec des taux de positivité qui tourne autour de 4% alors qu’ils variaient entre 15% et 19%. Mardi, sur 1.078 tests réalisés, 48 sont revenus positifs.

Pour le président de la Commission communication du Comité national de gestion des épidémies(CNGE), Dr. Ousmane Guèye, il ne faut pas crier victoire. Selon Dr. Guèye, la situation épidémiologique est dans une bonne tendance depuis une dizaine de jours. Le président de la commission communication du CNGE se félicite de la baisse des décès, en soulignant que la stratégie mis en place par le ministère sénégalais de la Santé est en train de porter ses fruits.

– – –

L’OBSERVATEUR

Depuis quelques jours, des clients de l’opérateur téléphonique Orange Sénégal appellent au boycott pour non à la refonte des forfaits qu’ils jugent excessifs. Ils sont allés jusqu’à inviter les clients à changer d’abonnement en rejoignant les deux autres opérateurs. Cela pour sanctionner Orange et faire reculer la société téléphonique dans les nouveaux changements qu’elle vient d’opérer sur ses tarifications. Face à cette situation, le Directeur général de l’entreprise téléphonique a apporté mardi les raisons justifiant les changements opérés. Contrairement à ce qui est dit, le DG d’Orange le sénégalais Sékou Drame estime que sa société s’inscrit dans les baisses tarifaires. Il a souligné que sa société est dans une situation particulière avec le COVID-19 où son entreprise a montré son engagement à accompagner l’Etat et les clients dans cette période difficile.

– – –

LE QUOTIDIEN

Débordés par un afflux de malades de COVID-19, la Mauritanie et la Gambie ont officiellement demandé l’aide du Sénégal qui est aussi englué dans les mêmes problèmes. Contrairement à ces deux pays, le Sénégal dispose de ressources humaines qualifiées et expérimentées et un système de dépistage crédible. La Mauritanie et la Gambie sont dépourvues de cela pendant que la contamination continue. L’aide demandée au Sénégal par les deux pays, s’agit d’une assistance technique et d’un partage d’expériences qui pourrait les permettre de remodeler leur stratégie de gestion de la maladie.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Source: Agence de presse Xinhua