Categories
A la une

Nioro du Sahel : Quatre morts et des blessés à Diandioumé

Nioro du Sahel : Quatre morts et des blessés à Diandioumé

Une foule armée de bâtons et de couteaux a tué quatre personnes et blessé plusieurs autres, dont une femme âgée dans un état très grave, mardi, dans le village de Diandioumé situé sur la Route internationale (RI) entre le Mali et la Mauritanie, à une trentaine de km à l’est de Nioro (Ouest).

La foule a également saccagé les maisons des victimes (Mamadou Diarrisso, Youssouf Sissoko, Mamadou Sylla et Mamoudou Sissoko), les accusant d’être de connivence avec la justice pour reporter un procès d’expropriation de terrains cultivables. Ce différent oppose deux des victimes (Youssouf et Mamoudou Sissoko) considérés comme des esclaves du clan de Fadé Sylla et Mamadou Sylla.
à la demande du procureur, le procès préalablement prévu pour le mardi 1er septembre, a été reporté au 6 octobre prochain.

Des habitants du village, ont mal accueilli cette décision. Certains, comme l’adjoint à l’imam du village, Youssouf Baradji, se seraient mis à insulter le procureur. Il a été aussitôt interpellé par la gendarmerie pour insulte puis relâché après.

Le report du procès puis l’interpellation de l’imam adjoint ont mis le village en ébullition. Pour les habitants du village, cette interpellation est orchestrée par Mamadou Sylla, en complicité avec le procureur du tribunal de Nioro.

Informés, l’adjudant chef major Abou Dramane Dembélé et ses hommes se sont rendus sur les lieux pour les constatations, avant de procéder à des arrestations. Les analyses ont montré des traces de bâtons et de coups de couteaux sur les corps des personnes tuées.
Pour l’instant, les corps sont remis aux parents pour inhumation et les enquêtes sont en cours pour mettre la main sur tous les coupables.

Depuis plusieurs mois, des conflits liés au traitement de certaines couches sociales, comme esclaves, existent dans le village. Malgré des séances de sensibilisation par des ressortissants de la localité et des ONG et en dépit des interpellations, le phénomène continue. Cette situation, qui a affecté tous les rapports entre les habitants, a divisé les populations du village et des bourgades voisines.

Moussa DIAKITÉ
Amap-Nioro du Sahel

Source: Journal l’Essor-Mali

SourceURl: http://mali-web.org/societe/nioro-du-sahel-quatre-morts-et-des-blesses-a-diandioume