Categories
A la une

TLMSA passe en revue ses activités et ses perspectives lors d’une réunion avec les médias

La société Tasiast Limited Mauritanie (TLMSA.sa) affiliée à la société canadienne Kinross, a fait le point hier soir sur ses activités ainsi que ses perspectives, lors d’une réunion de direction suivi d’un copieux diner  avec un nombre de directeurs de presse, de chaines de télévision, des correspondants et journalistes  dans les locaux de « Ambassador Traiteur » à  Nouakchott.

 Le vice-président des relations extérieures de Tasiast  Brahim M’Bareck a déclaré que la production de l’entreprise s’élevait l’année dernière à 391097, contre 250965 en 2018.

 Brahim M’Bareck  a ajouté que la première phase du projet d’expansion de la mine avait permis d’augmenter la capacité de traitement de 8 000 à 16 000 tonnes de minerai métallique par jour et que la société, à travers le projet de 24000 tonnes, s’efforce de porter la capacité de l’usine à 21000 tonnes de brut traité par jour d’ici 2021, et à 24000 tonnes à partir de 2023, soulignant que le projet entraînera une augmentation d’un million d’onces d’or sur la période restante.



Le vice-président des relations extérieures de Tasiast  a indiqué que les effectifs de l’entreprise s’élevaient à 3480, dont 1263 bénéficient d’un emploi direct dans l’entreprise, tandis que 2217 travaillent dans des entreprises sous contrat avec elle, soulignant que l’entreprise, et dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan d’emploi flexible, a réduit le nombre de travailleurs étrangers l’année dernière à 71, soit 4,5% de l’effectif total.

Il a souligné que le nombre de travailleurs expatriés  est passé à 58 en juillet 2020, alors que l’entreprise s’emploie à réduire leur nombre à 27 seulement d’ici la fin de cette année, soulignant aussi  le soutien de l’entreprise à la formation et au développement des compétences dans le cadre de sa politique de flexibilité.



Il a souligné que la société avait traité au cours de l’année 2019 avec 235 fournisseurs et prestataires de services mauritaniens, soulignant qu’elle  suivait des procédures transparentes dans le processus de passation des marchés, publie des annonces d’opérations, exprime ses manifestations d’intérêt dans les médias, et publie également des appels d’offres sur son site Web, ainsi que dans « Chaab » et « Horizons ».

Mr  Brahim M’Bareck    a mentionné le don de 38 ambulances de l’entreprise à l’État mauritanien d’un montant de 2 millions de dollars, en faveur du Fonds de solidarité de lutte contre la Covid-19 annoncé par le président Mohamed Ould El-Ghazouani.



Il  a noté les mesures prises par la société pour prévenir la propagation du virus qu’il s’agisse d’imposer des restrictions de voyage, de spécifier une zone de mise en quarantaine, de limiter les rassemblements, le port obligatoire de masques,  etc.

Sur la question de l’impact  environnemental, Brahim M’Bareck    a déclaré que Tasiast avait obtenu pour la deuxième fois une déclaration de conformité au droit international de gestion du cyanure et qu’aucune entreprise n’a enregistré d’accident dans ce domaine.



Notant par ailleurs dans le cadre du partenariat que la contribution de l’entreprise au budget de l’État mauritanien sous forme de redevances, taxes et prélèvements s’élevait à 820 millions de dollars au cours de la période 2010-2019, tandis que la masse salariale cumulée des travailleurs mauritaniens s’élevait à 418 millions de dollars au cours de la période 2011-2019.

Les dons et investissements communautaires se sont élevés à 13,3 millions de dollars au cours de la période 2011 à 2019.



Le vice-président des relations extérieures de Tasiast   a salué le nouvel accord avec l’État mauritanien, soulignant avoir introduit un nouveau système de redevances, lié au prix mondial de l’or, et selon lequel la société a obtenu une licence d’exploitation de 30 ans pour le sud de Tasiast, ajoutant que cette licence leur permettra d’explorer et de démarrer la production des ressources existantes.

En vertu de cet accord, la Mauritanie a également obtenu un membre à part entière, en plus d’un observateur au conseil d’administration, ainsi que le droit de nommer deux observateurs au conseil d’administration de la société Tasiast.

TLMSA passe en revue ses activités et ses perspectives lors d'une réunion avec les médias
TLMSA passe en revue ses activités et ses perspectives lors d’une réunion avec les médias