Categories
A la une

Mauritanie: voici pourquoi l’envoyé de la France pour le Sahel a rencontré le président El Ghazouani

Mali : Sommet du G5 Sahel : Les recommandations des chefs d’État !

Nommé voici un mois, Frédéric Bontemps, secrétaire général de la Coalition pour le Sahel, organisation créée à Pau en janvier dernier, est en visite en Mauritanie. Il a été reçu par Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, qui assure en ce moment la présidence tournante du G5-Sahel. Compte-rendu.

Dix mois après la création à Pau, le 13 janvier 2020, de la Coalition pour le Sahel, son secrétaire général, Frédéric Bontemps, qui vient d’être nommé voici un mois, a été reçu en audience dans l’après-midi de mercredi dernier, 7 octobre 2020, par le président mauritanien, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, a annoncé l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI). Un entretien au cours duquel «la situation régionale, celle du G5 Sahel, de ses réalisations et des défis auxquels il est confronté» ont été abordés.

La création de la Coalition pour le Sahel avait été annoncée lors du sommet de Pau regroupant le président Emmanuel Macron et les chefs d’Etat du G5-Sahel, autre instance, que préside actuellement El Ghazouani, et qui se donne pour objectif de se dédier à la lutte contre le terrorisme, l’insécurité et la coordination des efforts de développement.

Cette audience au Palais de la République a eu lieu après deux précédents entretiens que le secrétaire général de la Coalition pour la Sahel a eus à Nouakchott, première étape de sa visite dans la région, l’un avec le ministre des Affaires étrangères et l’autre avec le ministre de la Défense nationale.

Au sortir de son audience avec le président mauritanien, Frédéric Bontemps s’est adressé aux médias: «je suis venu ici au titre de deux fonctions: en qualité de responsable pendant quelques mois encore, de la Coalition pour le Sahel, un regroupement d’Etats du Nord et du Sud, qui essaie d’avoir une approche transversale des questions sahéliennes. Ma visite en Mauritanie est le premier voyage dans ce pays du Sahel, depuis ma prise de fonctions il y a un mois».

Alors que le G5 Sahel regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, cette nouvelle instance, créée en France, en présence d’Emmanuel Macron, entend d’apporter une réponse plus collective et solidaire face à la crise multidimensionnelle qui prévaut dans la région depuis plusieurs années, «à travers une action cohérente qui englobe l’ensemble des leviers et des acteurs impliqués au Sahel, qu’ils portent sur les questions de sécurité, politiques ou de développement», a expliqué Frédéric Bontemps.

Le nouveau secrétaire général de la Coalition pour le Sahel a aussi indiqué avoir souhaité donner, à l’occasion de cette première tournée, «la priorité à la Mauritanie, d’abord parce qu’elle assure la présidence en exercice du G5 Sahel, en plus du fait que Nouakchott abrite le Secrétariat exécutif de cette organisation».

Frédéric Bontemps a également tenu à exprimer sa satisfaction pleine et entière au sujet «de la coopération entre la France et la Mauritanie, le G5-Sahel et la France, et naturellement de la collaboration entre le G5-Sahel et la Coalition pour le Sahel».

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck

Le360 Afrique