Catégories
Mauritanie

Pour certains, pour être  » ministre » ou quelque chose comme ça (Lo Gourmo)

Pour certains, pour être  » ministre » ou quelque chose comme ça, il faut parler  » la bonne langue ». C’ est le début. Ensuite, il faudra avoir  » la bonne couleur  » ( ça suivra, en sourdine ). Et fatalement ( et ce ne sera pas aussi long), être de la  » bonne tribu » avec bonus, si on est de la  » bonne région »!

Fatalement, une discrimination de type essentialiste en entraîne une autre. Et l’ effet de chaîne mène au cauchemar des confrontations identitaires multiples. Empêcher un ministre de parler en raison de la langue qu’il parle et qui est statutaire -puisqu’officiellement enseignée comme langue de travail depuis toujours et le faire avec ostentation -est un acte de provocation et une incitation grave et publique à la discrimination, en plus d’être un outrage public commis à l’encontre d’un citoyen et d’un agent de l’ Etat.
Ceux qui au nom d’une idéologie politique particulariste extrémiste, badigeonée et peinturlurée gesticulent pour tromper les gens, se trompent eux mêmes. La Mauritanie est une et indivisible dans sa feconde diversité. Toutes les langues nationales sont égales et doivent être officialisées pour mettre fin aux harcèlements dont sont victimes les locuteurs des autres langues que l’arabe. Et le statut du français comme langue statutaire enseignée et pratiquée est l’un des aspects de notre réalité nationale depuis 60 ans.
Lo Gourmo