Catégories
A la une

Face au blocage d’El Guerguerate, un pont maritime entre le Maroc et la Mauritanie

Pour contourner le blocage d’El Guerguerate, qui entre dans sa troisième semaine, le Maroc a opté pour la voie maritime pour approvisionner le marché mauritanien en quantités suffisantes en légumes et fruits. L’arrivée d’un bateau marocain avec à son bord une trentaine de conteneurs a permis aux consommateurs locaux de souffler après des jours de pénurie.

«La récente crise des légumes a été surmontée, après l’arrivée d’un navire chargé d’un certain nombre de conteneurs remplis de légumes, d’autres quantités devraient arriver dans les semaines à venir. Ce qui entraînera une baisse des prix», a déclaré la ministre mauritanienne du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass, lors d’une visite à marché à Nouakchott.

La responsable a promis que «cette situation ne se répétera pas à l’avenir, car le gouvernement en est conscient et la surveille de près», rapporte l’agence d’information Al Akhbar, très proche du Polisario.

Force est de constater que la ministre a omis de parler de l’envoi par l’Algérie de tonnes de légumes. La semaine dernière le média Zahraa a annoncé, sur la base de «sources au ministère du Commerce» que des avions algériens auraient atterri à l’aéroport de Nouakchott pour approvisionner le marché local.

Après trois semaines de blocage d’El Guerguerate, des leaders politiques en Mauritanie commencent à pointer du doigt la gestion du gouvernement de cette crise. Kan Hamidou Baba, le chef du Mouvement pour la Refondation (MPR) et ancien candidat aux présidentielles de 2019, a estimé que la fermeture du passage est «inacceptable». «C’est une tentative d’étouffer l’économie mauritanienne et l’économie des pays voisins. Le gouvernement mauritanien aurait dû intervenir pour exprimer son rejet de ce qui se passe», a-t-il dénoncé à l’occasion d’un point de presse.

yabiladi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.