Catégories
A la une

Avec sérénité et calme le Maroc accroît la cacophonie du tandem Algérie-polisario

Avec sérénité et calme le Maroc accroît la cacophonie du tandem Algérie-polisario

Rappelons que de nombreux polisariens ont envahi, le 21 octobre 2020, le no-man’s-land séparant le Maroc et la Mauritanie tout en érigeant des barrages de fortune afin de bloquer le passage de routiers marocains et mauritaniens et donc de porter préjudice au commerce entre les deux pays.

Cette horde polisarienne a ainsi pu bloquer près de 1500 camions marocains dont certains ont été interceptés par ces terropolisariens qui ont vidé leurs chargements, jetant au sol des tonnes de produits frais pour empêcher leur livraison en Mauritanie, et en détournant d’autres parties vers l’Algérie.

Face à une telle situation, la colère se fait sentir du côté de la Mauritanie qui dépend majoritairement des livraisons de produits frais marocains et ce, au moment même où les prix des denrées alimentaires ont atteint les sommets sur les marchés, provoquant l’échauffement des Mauritaniens et l’irritation des autorités du pays.

Pendant ce temps là, pour bien montrer leur hypocrisie dans cette affaire, les responsables algériens ont envoyé des avions chargés de fruits et de légumes vers Nouakchott pour apaiser la tension grandissante du côté mauritanien, pendant que les terropolisariens continuaient de bloquer le passage aux camions marocains tout en ouvrant un passage routier depuis Tindouf pour tenter de récupérer le flux commercial entre Rabat et Nouakchott.

Mieux, le fantomatique ministre de la défense polisarien, le terroriste Abdallah Lahbib, dans un entretien avec bien entendu l’agence de presse officielle algérienne APS, a affirmé que la fermeture du point de passage est finale et sans équivoque tout en indiquant que ses militants se déplacent désormais librement vers les rives de l’océan Atlantique.

ll a même indiqué à ce propos, que le polisario avait « annoncé l’état d’urgence extrême en prévision de toutes les probabilités dont la reprise de la guerre pour imposer le choix de son peuple pour l’indépendance ». Non mais il prend ses rêves pour des réalités ce pingre !

Suite à cette escalade affiché par les autorités algériennes et leurs pantins polisariens des renforts des Forces Armées Royales marocaines viennent de rejoindre les dispositifs de la zone Sud et seraient actuellement positionnés à moins de 2000 mètres de la frontière Sud du Maroc, en attendant le feu vert pour dégager les polisariens Manu-militari !

Quoiqu’il en soit, cette opération de blocage de la zone tampon a pourtant été condamnée par le Conseil de Sécurité lors de la dernière réunion concernant la prolongation du mandat de la MINURSO. Le Secrétaire Générale des Nations-Unies a d’ailleurs recadré les polisariens en rappelant, via son Porte-Parole, que « la circulation civile et commerciale régulière ne doit pas être entravée à Guerguerat et qu’aucune mesure ne doit être prise qui pourrait constituer un changement du statu quo dans la zone tampon ».

Mais devant l’incapacité des instances internationales à proposer une médiation efficace, le Roi Mohammed VI a indiqué dans son discours de commémoration de la Marche Verte le 07 novembre 2020 que « le Maroc restera ferme sur ses positions et ne se laissera nullement fléchir par les provocations stériles et les manœuvres désespérées des autres parties ». Et d’ajouter : « D’ailleurs, force est de constater que le déclin consommé de leurs thèses surannées les a précipitées dans le scénario typique d’une fuite en avant ».

Néanmoins, ce chahut a un mérite : il nous instruit du fait qu’Alger et sa meute polisarienne ont perdu à la fois la bataille politique et celle du terrain. Il ne leur reste que la propagande pour espérer se faire entendre.

Au fait, il semblerait que l’armée de pantins algérienne souhaite fortement danser le Oulala sans béret, sans chemise, sans pantalon et sans godasse dans le Sahara marocain. Libre à eux de venir se donner en spectacle dénudés ! Une chose est sûre, ce topless gratuitsera faramineux dans toutes les rues du Sahara marocain !

Farid Mnebhi.