Catégories
A la une

L’Armée de libération sahraouie poursuit ses actions militaires

L’Armée de libération sahraouie poursuit ses actions militaires. Les organisations sociales ont demandé instamment la mise en place d’une médiation dans la résolution pacifique de ce conflit.

L’Armée de libération sahraouie a rapporté dans un communiqué que les bombardements des bases ennemies se poursuivent pour la septième journée consécutive, dans le cadre du nouveau conflit entre le peuple sahraoui et le Maroc.

Le secrétaire du ministère de la Sécurité de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Sidi Ugal, a déclaré lors d’une conférence de presse que «le Front POLISARIO ne peut plus tolérer l’intransigeance marocaine et l’incapacité des Nations Unies à imposer son autorité sur l’ennemi, continue de maintenir les portes ouvertes mais avec la décision irréversible de reprendre la lutte armée ».

Il a ajouté que « l’objectif principal pour lequel le Front POLISARIO a été fondé est la libération totale du territoire de la République sahraouie et que cet objectif est pour lequel nous sacrifierons notre sang et n’épargnerons aucun effort jusqu’à ce que nous l’atteignions. »

Des attaques ont également été menées contre les forces d’occupation marocaines retranchées derrière le Mur de la honte dans les secteurs de Farsia, Amgala, Smara et Bagari, causant des dégâts considérables.

Le week-end dernier, la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a déclaré « l’état de guerre » après que le gouvernement marocain a réprimé par une attaque militaire une manifestation de militants sahraouis à Guerguerat.

Laisser un commentaire