30 migrants sénégalais arrêtés en Mauritanie qui prévoyaient de se rendre aux îles Canaries

libye migrants tt e1611970949751
libye migrants tt e1611970949751

30 migrants sénégalais arrêtés en Mauritanie qui prévoyaient de se rendre aux îles Canaries.
La gendarmerie mauritanienne a intercepté une trentaine de migrants clandestins sénégalais qui étaient entrés illégalement dans le pays et prévoyaient de se rendre en Espagne, a déclaré une source sécuritaire mauritanienne à Efe.

Le groupe, qui comprend «une grande partie» de femmes avec leurs bébés, a été arrêté alors qu’il tentait de rejoindre la ville de Rosso (à 200 kilomètres au sud de Nouakchott) après avoir traversé la frontière mauritanienne de manière illégale.

La source a ajouté, citant les déclarations de l’un des détenus, que le groupe avait l’intention de se rendre à Nouakchott dans le but ultime d’émigrer vers les îles Canaries.

Les détenus seront soumis à un examen médical et interrogés par la police avant d’être expulsés vers leur pays.

Une patera arrive par ses propres moyens à Arguineguín

Théoriquement, la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal est fermée en raison du coronavirus, mais les voyageurs continuent de passer avec des autorisations spéciales, ce qui rend leur contrôle difficile, notamment au barrage de Diama.

Les arrestations de migrants clandestins en Mauritanie sont généralement effectuées lorsqu’ils tentent de quitter le pays pour l’Espagne par voie maritime depuis Nouakchott ou Nouadhibou, à l’extrême nord du pays.

Ces émigrants parviennent facilement, dans la plupart des cas, à s’infiltrer en Mauritanie depuis le Sénégal et le Mali.
Le nombre d’étrangers basés à Nouakchott est estimé à près de 90 000 et un peu plus de 20 000 à Nouadhibou, selon des statistiques récentes du ministère mauritanien de l’Intérieur.

Ces étrangers sont originaires d’Afrique de l’Ouest, principalement du Sénégal, du Mali, de la Gambie, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire et, dans une moindre mesure, du Nigéria et de la Sierra Leone.

laprovincia.es