Atelier national de la revue de l’étude sur le projet de loi qui pollue paye

80709604 1297963420388025 7378355958822469632 o
80709604 1297963420388025 7378355958822469632 o

La capitale a abrité lundi les travaux d’un atelier national de la revue de l’étude portant sur la préparation du projet de loi portant sur le principe ‘’qui pollue paye’’ organisé en collaboration entre le ministère de l’environnement et du développement durable et la Banque Mondiale par l’entremise du projet régional de protection du Sahel en Afrique de l’Ouest en Mauritanie (Waka).

L’atelier vise favoriser une discussion en vue d’enrichir le projet de loi propre à l’application du principe ‘’qui pollue paye.’’

Ce projet est un des principaux instruments juridiques qui représentent un bond en avant dans notre pays dans le domaine de la lutte contre la pollution et pour un développement durable et un outil essentiel pour la préservation de l’environnement de la pollution, des émissions de gaz à effet de serre, de particules dangereuses, ainsi que des fuites de liquide pollué.

Le secrétaire général du ministère de l’environnement et du développement durable, M. Madi Ould Taleb, a affirmé, lors de l’ouverture de l’atelier, que son département considère le développement du cadre juridique comme l’une des priorités les plus importantes qui permettront au secteur de jouer son rôle dans la protection de l’environnement et partant de répondre aux aspirations des citoyens qui sont devenus de plus en plus conscients des défis environnementaux et sanitaires liés à la pollution et à la dégradation du milieu environnemental dans notre pays.

Il a ajouté que le développement et la croissance des activités industrielles, minières et d’orpaillage dans lesquelles les produits chimiques sont largement utilisés, sont accompagnés de divers autres types de pollution qui affectent négativement le milieu environnemental dans lequel nous vivons, travaillons et dépendons des ressources naturelles qu’il génère et qui sont indispensables à notre vie.

M. Madi Ould Taleb a remercié nos partenaires de développement, en particulier la Banque mondiale, à travers le projet d’investissement dans les zones côtières de la côte ouest « Waka ».

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’Économie et de l’Industrie et du Pétrole, de l’Énergie et des mines, en plus des walis de Nouakchott du Nord et Ouest, du coordinateur du projet d’investissement Waka, en Mauritanie, et un certain nombre de cadres des départements concernés par la gestion du litoral mauritanien.

Share and Enjoy !

0Shares
0