Catégories
A la une

Ghazouani à propos de son différend avec Aziz :  » la question a été amplifiée »

Dans une interview accordée au journal français « le Monde », le président Mohamed O. Cheikh Ghazouani reconnait l’existence d’un différend avec son prédécesseur Mohamed O. Abdel Aziz que les « mauritaniens ont amplifié » a dit O. Ghazouani.

« Certains, a notamment déclaré le chef de l’état, croient qu’il existe un grand fossé entre l’ancien président et moi mais moi je ne lui donnerais pas autant d’importance ».

Le président Ghazouani reconnait l’existence de divergences de points de vue à propos de leurs approches et leurs positions relativement à des situations données, ajoutant que c’est le climat politique qui a donné à cela plus que sa dimension réelle.

« Cette situation qui a été amplifiée par tous les mauritaniens excepté moi sera résolu et je ne ménagerai aucun effort pour tout apaiser » a encore dit O. Ghazouani.

Interrogé si la crise s’est achevée O. Ghazouani a dit qu’il ne savais pas, ajoutant qu’elle doit prendre fin et qu’il souhaitait qu’elle prenne fin à la satisfaction de tous.

Le président Ghazouani a nié toute relation entre son différend avec Aziz et la récente affectation du chef du bataillon de la sécurité présidentielle, « une mesure qui est effectivement intervenue, sans grande importance et qui n’a rien à voir avec la question. »

Evoquant le limogeage du chef du BASEP, le président Ghazouani a précisé que toute personne arrivée à un poste si sensible se doit d’être capable de constituer sa propre sécurité et « je me devais de faire cela avant, mais la question est banale ».

Le président Ghazouani a évoqué des rumeurs faisant état d’arrestations dans les rangs de l’armée, d’interrogatoires et d’assignations à résidence, des rumeurs sans fondement a conclu le chef de l’état.

Sahara medias

Catégories
A la une

Consultations multisectorielles sur la gestion du littoral mauritanien sur les réformes les plus efficaces

Les travaux d’un colloque consultatif sur la préparation des directives relatives à la remise en état des plages mauritaniennes ont démarré mercredi à Nouakchott. La rencontre est organisée par le ministère de l’Environnement et du Développement durable, en collaboration avec la Banque mondiale dans le cadre du projet de gestion des zones côtières d’Afrique de l’Ouest (WACA MP: West Africa Coastal Areas Management Program).

Le colloque examinera des exposés sur le cadre institutionnel et juridique de la gestion de cet espace et les étapes franchies dans la préparation de directives pour la restauration de la côte, en plus de l’analyse de toutes les activités menées à cet égard.

L’évènement, qui regroupe tous les secteurs concernés par la gestion du littoral mauritanien, la société civile, certains professeurs et des étudiants universitaires, est l’occasion de lancer le processus de préparation des directives pour la restauration de la côte de manière participative, ce qui constitue un outil essentiel pour la mise en œuvre du plan de remise en état des plages.

La planification, l’acquisition, l’exploitation et la protection des sites côtiers doivent prendre en compte les principaux défis de la part de tous les acteurs.

Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable, M. Hamady Ould Taleb, a supervisé l’ouverture de ce colloque, insistant sur le fait que la plage mauritanienne souffre de la détérioration rapide de son environnement. Le littoral, la fragilité des dunes riveraines et l’érosion de la côte ont évolué en raison des déchets solides et liquides mal gérés produits par l’environnement urbain.

Il a ajouté que, malgré les efforts considérables déployés par les autorités publiques, la protection de la plage nécessite de redoubler d’efforts et de renforcer le partenariat, notant que le projet d’investissement dans les zones côtières de l’Afrique de l’Ouest avait été mis sur pied à cet effet depuis 2015 avec le financement de la Banque mondiale.

Il a déclaré que le projet vise à aider les États membres à planifier, à coordonner et à mettre en œuvre la protection des zones côtières contre les risques liés au changement climatique. Les secrétaires généraux des ministères de l’équipement et des transports, de la pêche et de l’économie maritime ont assisté à l’ouverture du colloque.

Catégories
Mauritanie

La ministre de l’hydraulique reçoit le représentant de la Banque Mondiale

La ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement, Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass, a reçu en audience, mercredi à Nouakchott, le représentant résidant de la Banque Mondiale en Mauritanie, M. Laurent Msellati.

La rencontre a porté sur les relations de coopération existant entre la Mauritanie et cette institution financière internationale et les moyens susceptibles de les renforcer et de les développer, notamment dans les domaines de compétence du ministère.

L’entrevue coïncide avec les travaux d’un colloque consultatif sur la préparation des directives relatives à la remise en état des plages mauritaniennes lesquels ont démarré ce mercredi à Nouakchott.

La rencontre est organisée par le ministère de l’Environnement et du Développement durable, en collaboration avec la Banque mondiale dans le cadre du projet de gestion des zones côtières d’Afrique de l’Ouest (WACA MP: West Africa Coastal Areas Management Program).

Le colloque examinera des exposés sur le cadre institutionnel et juridique de la gestion de cet espace et les étapes franchies dans la préparation de directives pour la restauration de la côte, en plus de l’analyse de toutes les activités menées à cet égard.

Catégories
A la une

Le ministère de la Santé constate des manquements graves et procède à la fermeture de plusieurs pharmacies

Le ministère de la Santé vient d’ordonner la fermeture de plusieurs pharmacies privées à Nouakchott. Cette décision fait suite à un examen effectué par l’Inspection générale de la santé qui a  permis de constater  de nombreuses violations autres que la distance et des manquements graves vis-à-vis de la législation en vigueur.

 «Il a été confirmé que pour les pharmacies fermées de nombreuses irrégularités autres que la distance ont été constatées. Pas de pharmaciens, pas de techniciens de santé, les médicaments sont vendus sans aucun conditionnement et c’est donc la raison principale pour laquelle la fermeture a été décidée», a un indiqué le chargé de la communication, le Pr Abdel Ghader Ould Ahmed.

Il a ajouté que les pharmacies des hôpitaux disposent des grandes quantités de médicaments pour répondre à toute demande dans l’intérêt des populations et que pour le ministère la loi est irréversible, conclut le chargé de la communication.

Catégories
A la une

Le ministre de l’économie s’entretient séparément avec l’Ambassadeur de la Grande Bretagne et le Directeur exécutif de la BAD

 Le ministre de l’économie et de l’industrie, Cheikh El Kebir Moulay Taher, s’est entretenu, mardi à Nouakchott, avec l’ambassadeur de la grande Bretagne à Nouakchott, SEM. Simon Biden.

Les entretiens ont porté sur les relations de coopérations unissant les deux pays amis et les voies et moyens de les développer davantage, notamment dans le domaine économique

Le ministre s’est entretenu également , mardi à Nouakchott, avec M. Miswarty Abdel Hakim Mohamed, directeur exécutif à la Banque Africaine Pour le Développement (BAD) chargé de la Mauritanie et de la Libye, M.Miswarty Abdelhakim Mohamed.

Les entretiens ont porté sur les questions d’intérêt communs et les voies et moyens de développer la coopération entre la Mauritanie et la BAD, notamment dans le domaine économique.

Les rencontres se sont déroulées en présence en présence du secrétaire général  et du directeur général des investissements publics

Catégories
A la une

Le ministre du pétrole tient une réunion avec les ingénieurs et les techniciens du ministère

Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, Dr Mohamed Ould Abdel Vettah, a tenu, mardi, dans la salle de conférence du ministère, avec les ingénieurs et techniciens des différentes spécialités qui ont été recrutés par le ministère par le biais d’un concours organisé par la commission nationale des concours.

Au cours de cette réunion, le ministre a souligné l’intérêt d’insuffler un sang nouveau dont le ministère en a besoin, affirmant qu’il sera procédé à une action de formation, d’encadrement et de facilitation de leur intégration avec tous les avantages prévus pour cela.

Le ministre a indiqué que l’accent sur l’emploi des jeunes s’inscrit dans le cadre du programme du Président République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani que le gouvernement du Premier ministre Monsieur Ismail Bedde Cheikh Sidiya s’emploie à traduire sur le terrain de la réalité.

La rencontre s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, M. Tall Ousmane, de l’inspecteur général, du directeur administratif et financier et des directeurs de l’électricité, des mines et des hydrocarbures au ministère.

Catégories
A la une

La commission des finances de l’assemblée nationale examine le budget du ministère de la justice

La commission financière de l’Assemblée Nationale a consacré sa réunion du mardi, sous la présidence de M. Camara Ali Gueladio, son président, à la discussion du budget du ministère de la justice dans le projet de loi de finances initiale de l’année 2020.

Lors de ladite réunion, la commission a suivi un exposé du ministre de la justice, M. Haïmouda Ould Ramdane, dans lequel il a présenté les différents chapitres du budget de son département et ses domaines de dépense.

Le budget du ministère de la justice dans le projet de loi de finances indiquée se chiffre à 529214553 MRU.

Catégories
A la une

Le programme ‘’Khadamaty’’ est officiellement lancé au niveau national

Le programme ‘’Khadamaty’’ a été officiellement lancé au niveau national, mardi à Nouakchott, par le ministre de l’équipement et des transports, M. Mohamed Ahmedou M’Haïmid, à partir de la direction générale du transport terrestre.

Après la coupure du ruban symbolique, le ministre a fait le tour des différentes ailes de la structure et suivi des explications de ses responsables sur les différents services offerts par le programme ‘’Khadamaty’’ et leurs contributions à la facilitation de l’accès des citoyens aux prestations.

Interrogé par l’AMI, le ministre a indiqué que le programme Kadamaty vise le rapprochement effectif de l’administration du citoyen, à travers la simplification des procédures permettant d’accéder aux services en temps et lieu voulus.

Ce programme, dit-il, vise la modernisation de l’administration par l’accès rapide aux documents : permis de conduire, carte grise, visite technique dont la délivrance s’effectue désormais par un message convoquant le propriétaire après le parachèvement des procédures.

Il s’agit, selon le ministre, d’une réforme intéressante de l’administration qui concrétise les engagements du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, notamment le volet relatif à la construction d’un Etat moderne et des institutions fortes.

Le ministre a enfin exhorté les citoyens à aider l’administration à préserver cet important acquis, qui a été réalisé avec les fonds publics et pour l’intérêt des citoyens qui doivent l’exploiter avec efficience.

Pour sa part, le directeur adjoint du transport terrestre, M. Mohamed Ould Mahfoudh Ould Ely, a déclaré à l’AMI que le programme est déjà en vigueur au niveau national au niveau de son administration qui va ouvrir des guichets pour dispenser aux citoyens les services entrant dans ses compétences.

De son côté, le président du syndicat libre des auto-écoles, M. Mohamed Mamadi Diakité, a déclaré que le programme Khadamaty constitue une ouverture en direction des citoyens pour leur rapprocher de l’administration.

‘’Les citoyens peuvent dès maintenant se doter automatiquement de leurs pièces d’une manière rapide et organisée’’, a conclu Mohamed Mamadi Diakité.

Quant aux citoyens, ils ont unanimement salué le démarrage de ce programme tant attendu après tant d’années de fatigue engendrée par de longues files d’attente devant cette même administration.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, Dr. Sidi Mohamed Ould Ghaber et la wali de Nouakchott Sud, Mohamed El Hacen Ould Mohamed Saad.