Catégories
A la une Santé

Le ministre de la santé est arrivé à Rosso

Le ministre de la santé, Dr Nedhirou Ould Hamed est arrivé aujourd’hui mardi à Rosso au sud de la Mauritanie et ce dans le cadre de la tournée qu’il effectue au niveau des wilayas, pour assurer la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie visant à assainir le secteur.

Hier lundi , le ministre s’est rendu dans l’après-midi au centre médical de l’arrondissement de Tiguend.

Sur place, le ministre a suivi des explications techniques sur le fonctionnement du dit centre.

A Rosso le ministre compte visiter l’hôpital régional avant de présider le lancement d’un atelier sur la lutte contre le SIDA.

Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions

Catégories
A la une

Biram Abeid pour une enquête onusienne sur l’esclavage en Mauritanie

APA- Le président de l’Initiative pour la résurgence de l’abolitionnisme en Mauritanie (IRA), Biram Dah Abeid, a appelé à l’ouverture d’une enquête onusienne sur l’esclavage dans son pays, au motif que ses compatriotes juges ne font rien pour combattre cette pratique.

Les juges mauritaniens continuent de fermer les yeux sur les agissements des esclavagistes alors même que leurs agissements se font de plus en plus nombreux, a dénoncé Dah Abeid, au cours d’une conférence de presse, lundi à Nouakchott.

Pour le chef d’IRA, la complaisance des autorités mauritaniennes à l’égard des esclavagistes ne sert ni l’intérêt de la société ni celui de la justice mauritanienne. Face à cette situation, l’élite du pays doit contribuer au combat contre l’esclavage, a-t-il martelé.

Officiellement aboli en Mauritanie en 1980, l’esclavage a été incriminé et réprimé par la loi en 2007 avant d’être qualifié de « crime contre l’humanité » et jugé «imprescriptible » par une nouvelle législation en 2015.

Député à l’Assemblée nationale et deuxième à l’élection présidentielle de juin dernier, Biram Dah Abeid n’est pas moins familier des prisons mauritaniennes où il a séjourné pendant plusieurs périodes pour avoir participé à des activités jugées illégales.

Il est aussi lauréat de nombreux prix, notamment celui des héros contre l’esclavage et la traite des personnes décerné par le Congrès américain et celui de l’ONU des droits de l’Homme pour son « combat non violent contre l’esclavage en Mauritanie ».

Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar –

APA

Catégories
A la une

La première Dame supervise à Toujounine l’inauguration d’un nouveau siège pour la Fédération des Associations nationales de personnes handicapées

La première dame, Mariem Mint Dah, a inauguré lundi matin à Nouakchott un nouveau siège pour la Fédération mauritanienne des Associations nationales des handicapés dans la Moughataa de Toujounine.

La première dame a coupé le ruban symbolique pour marquer le début des travaux dans le nouveau siège et a visité les ailes du nouveau siège, accompagnée du ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, des ministres de la Justice et de la Santé, du commissaire aux droits de l’homme, du Wali de Nouakchott Nord, du Hakem de la Moughataa, du maire et du président de la Fédération.

Mme Mariem Mint Dah a écouté les explications sur le nouveau siège et son importance, comme elle a visité une exposition contenant des produits confectionnés par la fédération et s’est entretenue avec les responsables.

Le nouveau siège, construit aux frais de l’État, avec 21 millions de nouvelles ouguiyas, se compose de quatre bureaux, d’une salle de réunions et d’autres installations.

Le maire de la commmune, M. Mohamed Lemine Chouaib, a remercié, dans un discours prononcé à l’occasion, tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce siège, soulignant que les personnes handicapées sont une composante importante de la population, nécessitant de l’aide de la part de tous et les conditions appropriées pour que les personnes handicapées jouent pleinement leur rôle dans le développement du pays.

Il a ajouté que l’handicapé est en fin de compte un citoyen qui éprouve les mêmes sentiments, désirs et espoirs que toute autre personne, ajoutant que la commune et les résidents de la Moughataa attendent avec impatience d’autres réalisations qui répondent aux besoins urgents des habitants.

D’autant que Toujounine compte aux nombre des municipalités les plus vastes et les plus vulnérables, en particulier dans les secteurs prioritaires tels que l’éducation, la santé, l’eau, l’électricité, le désenclavement et les activités génératrices de revenus.

Pour sa part, le président de la Fédération mauritanienne des Associations nationales de personnes handicapées, M. Lehbouss Ould Eid, a exprimé la gratitude de la Fédération pour la réalisation de ce siège, qui, selon lui, a été conçu en fonction des besions des personnes handicapées.

Il a ajouté que cette réalisation revêt une importance particulière pour la Fédération car elle met fin à une période de souffrance due à l’instabilité administrative, qui a eu un impact négatif sur la fédération et ses ressources financières.

Il a mentionné que cette réalisation s’ajoute aux gains importants réalisés par la fédération dans les domaines de la législation, de l’éducation, de l’emploi, de l’assistance technique et du renforcement des capacités.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence des autorités administratives et sécuritaires et d’un large public.

Catégories
Culture

Le Directeur général de l’ISESCO entamera après-demain une visite officielle en Mauritanie

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), effectuera du 22 au 25 décembre 2019 une visite officielle en République islamique de Mauritanie. Lors de cette visite, le Directeur général examinera avec les hauts responsables mauritaniens le développement de la coopération et du partenariat entre les deux parties, ainsi que les moyens d’élaborer et mettre en œuvre les projets communs en Mauritanie, et ce, dans le cadre de la nouvelle vision de l’ISESCO et sa Stratégie d’action future.

Le Directeur général devrait également prendre part à la cérémonie de remise du Prix Chinguitt et prononcer une allocution à cette occasion.

A noter que le Prix Chinguitt a été créé en vertu d’une loi du 20 janvier 1999, et vise à rémunérer les mauritaniens et non mauritaniens ayant effectué des recherches approfondies dans les domaines des études islamiques scientifiques et littéraires et contribué à leur développement. Décerné chaque année, ledit Prix couvre trois catégories, à savoir : les Etudes islamiques ; les Sciences et Techniques ; et la Littérature et les Arts, chacune se composant d’un certificat de reconnaissance, d’une médaille et d’une récompense financière.

icesco.org

Catégories
Economie

L’IMROP souligne qu’une situation d’irrégularité de la taille des mailles a occasionné plusieurs arraisonnements

L’IMROP souligne qu’une situation d’irrégularité de la taille des mailles a occasionné plusieurs arraisonnements provoquant l’arrêt de toute la flotte pêchant à la senne, induisant, ainsi, une rupture d’approvisionnement de nos industries de pêche

Nouadhibou,  23/12/2019

l’institut mauritanien de recherche océanographique et des pêches (IMROP) a rendu public, lundi, un communiqué visant à édifier l’opinion publique sur l’état de nos ressources halieutiques constituées aussi bien de ressources sédentaires que de ressources pélagiques qui sont connues pour leur migration saisonnière entre les pays de la sous-région.

Il ajoute que les flottilles, ciblant les espèces pélagiques et essentiellement la sardine, parcourent -saisonnièrement – les eaux des pays de la sous-région à la poursuite des bancs de poissons, utilisant généralement les mêmes techniques de pêche, tels que les sennes tournantes dont les mailles de filet sont fixées à 40mm en Mauritanie et au plus 28 mm dans ces pays.

Pour maitriser cette situation, l’IMROP a procédé à plusieurs arraisonnements provoquant l’arrêt de toute la flotte pêchant à la senne, induisant, ainsi, une rupture d’approvisionnement de nos industries de pêche en plein développement, précisé le communiqué dont voici le texte intégral

‘’Des informations ont circulé ces dernières semaines, largement relayées par les réseaux sociaux, parfois illustrées par des vidéos. Les commentaires accompagnant ces images véhiculent de fausses informations, souvent alarmistes, et donnent une image négative de notre mode de gestion des ressources halieutiques, pourtant réputé exemplaire dans la sous–région.

A cet égard, l’Institut Mauritanien de Recherche Océanographique et des Pêches (IMROP) souhaite, de par ses missions, édifier l’opinion publique sur l’état de nos ressources halieutiques constituées aussi bien de ressources sédentaires que de ressources pélagiques qui sont connues pour leur migration saisonnière entre les pays de la sous-région.

Les flottilles, ciblant les espèces pélagiques et essentiellement la sardine, parcourent -saisonnièrement – les eaux des pays de la sous-région à la poursuite des bancs de poissons, utilisant généralement les mêmes techniques de pêche, tels que les sennes tournantes dont les mailles de filet sont fixées à 40mm en Mauritanie et au plus 28 mm dans ces pays.

Cette situation d’irrégularité de la taille des mailles a occasionné plusieurs arraisonnements provoquant l’arrêt de toute la flotte pêchant à la senne, induisant, ainsi, une rupture d’approvisionnement de nos industries de pêche en plein développement.

Compte tenu de l’impact économique et social négatif de cet arrêt, une commission de concertation regroupant toutes les parties prenantes fut créée en septembre 2018 -sous l’égide de l’IMROP- pour proposer des solutions pour la reprise des activités. Et c’est ainsi que la flotte concernée – qui n’a jamais quitté notre zone économique exclusive pendant tout le temps de l’arrêt – a pu bénéficier d’une première dérogation, pour reprendre son activité avec un filet de maille 28, d’Octobre à Décembre 2018, puis d’une seconde à la fin du mois de janvier 2019, avant de cesser toute activité à partir du mois d’Avril 2019.

Au mois d’Août 2019, l’activité de cette flotte a été encadrée de manière concertée au grand profit de nos industries – lourdement affectées – et autorisée à pêcher de nouveau pour une période expérimentale de six mois dans les conditions ci-après:

-Utilisation d’un maillage au moins égal à 28 mm pour la senne tournante, à l’instar des pays limitrophes ;

-Interdiction de pêche à la senne tournante dans la zone côtière dont les profondeurs sont inférieures à 20 m ;

-Embarquement d’observateurs scientifique à bord des navires pour le suivi de l’activité

L’évaluation de l’application de ces mesures – à la fin de la période expérimentale de 6 mois – déterminera la conduite à tenir concernant le maillage à adopter pour la senne, à l’avenir.

Par ailleurs, il y a lieu de préciser que le suivi de l’ensemble des stocks mauritaniens est effectué par l’institution de recherche, l’IMROP, qui assure un suivi dynamique de l’état des ressources et organise, tous les quatre ans, un groupe de travail scientifique international pour la consolidation et la validation des données de recherche. L’IMROP reste à la disposition du public pour donner toutes les informations sur les ressources halieutiques de la zone économique mauritanienne et du mode de leur gestion et de suivi’’.

Catégories
A la une

L’Ambassadeur de Chine: Les relations sino-mauritaniennes sont au-dessus de la campagne médiatique dont la Chine est exposée

l’Ambassadeur de la République populaire de Chine, SEM Zhang Jianguo, a déclaré, lundi à Nouakchott, que les relations sino-mauritaniennes, vieilles de 55 ans, restent au-dessus de la campagne médiatique instrumentée par certaines puissances mondiales dans le but contourner le train du développement et du progrès de la République populaire de Chine.

Le diplomate chinois, qui s’exprimé lors d’une conférence de presse dans l’enceinte de l’ambassade de son pays, a insisté sur la solidité et l’ancienneté relations mauritano-chinoises, notant qu’elles sont à l’abri d’être hypothéquées par des changements indépendamment de leur nature et qu’elles se développent continuellement, conformément à la volonté des deux pays amis.

SEM Zhang Jianguo a également attiré l’attention sur le fait que la Mauritanie et la Chine font face aux défis de la pauvreté et du terrorisme et travaillent côte à côte pour empêcher les terroristes à réaliser leurs visées et leurs ambitions malveillantes destinées à saper l’unité et la stabilité des peuples et à freiner le train de la construction et du progrès.

Au sujet de la coopération bilatérale, l’ambassadeur a précisé que le gouvernement chinois envisage accorder à la Mauritanie des aides militaire d’une valeur de 7millions dollars et la réalisation d’un lot de projets de développement et d’infrastructures dans les secteurs prioritaires pour le gouvernement, en plus des opportunités de formation que la Chine offre en permanence aux militaires et aux étudiants mauritaniens.

Parlant des investissements chinois en Mauritanie, SEM Zhang Jianguo a précisé que les sociétés chinoises sont venues pour impulser le développement en Mauritanie, transférer la technologie et localiser l’expertise et quelles sont tenues à respecter leurs cahiers charges et des contrats signés avec le gouvernement mauritanien et de veiller au respect des lois en vigueur en République islamique de Mauritanie.

Il a dit que la société chinoise de pêche, Hong Dong, elle seule, offre 1700 opportunités d’emploi, verse au trésor de l’Etat mauritanien une somme de 960,772 dollars et investi une enveloppe de 200 millions de dollars.

L’Ambassadeur a rappelé, enfin, que son pays a offert tout dernièrement à la Mauritanie un appui financier de 43 millions de dollars et qu’elle est en concertation avec le nouveau gouvernement pour programmer la coopération en fonction des priorités et des exigences du développement de la Mauritanie en vue de jeter les bases d’une nouvelle ère de coopération économique entre les deux pays amis.

Catégories
Mauritanie

D’anciens sénateurs adhèrent à l’Union pour la République

Le président de la république, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani a demandé aux anciens membres du Sénat de rejoindre l’Union pour la République, selon des sources confirmées par les sénateurs à nos câbles.

Sidi Mohamed Ould Sidi Ibrahim, ancien sénateur ait déclaré que la réunion qu’ils ont tenu aujourd’hui avec Ould Ghazouani « a abordé la situation politique que traverse le pays ».

La même source a ajouté qu’Ould Ghazouani ait demandé aux sénateurs de rejoindre le parti au pouvoir, tandis que ces derniers ont présenté à Ould Ghazouani l’atmosphère générale qui prévaut en Mauritanie.

Ould Sidi Ibrahim a également confirmé que la réunion n’avait pas parlé d’amendements constitutionnels ni du retour du Sénat annulé il y a deux ans, et le sénateur a déclaré que la réunion était « politique », comme il l’a dit.

Des sources privées ont déclaré que la réunion avait duré deux heures, et qu’il avait été décidé de tenir une autre réunion avec tous les membres du Sénat dont la date sera déterminée plus tard.

Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani a reçu en audience la coordination des anciens sénateurs, quelques jours après l’appel lancé par cette dernière pour la traduction en justice de l’ex-Chef de l’État Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les sénateurs s’étaient réunis, pour rappel, la semaine passée et ils étaient d’accord de porter plainte contre Ould Abdel Aziz, pour «l’injustice dont ils ont été victimes au cours des dernières années ».

Ce que l’ex-Chef de l’État a qualifié de comédie, se demandant dans un ton ironique, au cours de sa conférence de presse de vendredi matin passé, si les sénateurs étaient encore en vie ?

La rencontre entre Ghazouani et les anciens sénateurs intervient sur fond d’un climat mitigé, marqué par une crise politique qui secoue l’Union Pour la République (UPR), à la suite d’un différend quant à la référence de cette formation dirigeante entre l’actuel président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani.

 L’actuel président ne possède pas, dit-on, une carte d’adhérent et l’ancien Chef de l’État Mohamed Ould Abdel Aziz semble avoir perdu le réseau avec les instances du parti, lesquelles il avait supprimés peu de temps avant d’annuler le sénat et de modifier l’hymne national et le drapeau.

Catégories
A la une

Photo: la Première dame lors de sa première apparition publique depuis l’investiture de Ghazouani

C’est la première apparition publique depuis la prise de pouvoir par le président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwani .

La Première Dame Dr. Maryam Mohamed Fadel a supervisé ce matin, lundi, l’inauguration du siège de la Fédération mauritanienne des associations nationales pour les personnes handicapées de Toujounine.
La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence des ministres de la justice, des affaires sociales et de la santé, du commissaire aux droits de l’homme, du wali de Nouakchott Nord , du maire de Toujouniine et du président de la Fédération.

Catégories
Santé

Ouverture d’un atelier de mise à jour du guide pratique de gestion des déchets hospitaliers

Ouverture d’un atelier de mise à jour du guide pratique de gestion des déchets hospitaliers issus des soins dans son édition 2009 pour les agents de santé avec la participation des directeurs régionaux et gestionnaires de centres hospitaliers .

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du comité en charge de la mise à jour du guide dirigé par le Dr Ali Ould Chaibani, directeur général de la supervision et du contrôle des systèmes et de la qualité des services de santé dans la wilaya de Brakna et de la directrice de l’assainissement, Mme Amina Ahmed Louly .

Les déchets hospitaliers représentent les déchets issus des activités de soins dispensés dans les structures hospitalières. Le suivi de leur production, transport, gestion et élimination nécessite beaucoup de précautions et sont soumis à des réglementations spécifiques.

Les résultats attendus de cet atelier sont le projet de guide pour 2019

Catégories
A la une

Le Président Aziz a dit qu’il ne va parler qu’en hassanya.

Le Président Aziz a dit qu’il ne va parler qu’en hassanya. Il a un message à transmettre au peuple à travers la langue de la majorité. Je ne vois pas de problème. Aziz n’a pas de problème avec la langue française qu’il maîtrise très bien. Il a déjà fait plusieurs interviews en français avec FR 24, TV 5, Jeune Afrique, le Monde… Le Président Aziz a déjà parlé en wollof à Dakar.

Le Président Macky Sall quand il s’adresse au peuple sénégalais en langue nationale. Il n’utilise que le wollof non? Quelle a été sa réponse, quand un journaliste lui a demandé, pourquoi il n’utilise pas le halpoular qui est sa langue maternelle?

C’est pas Samba Thiam Président du FLAM qui avait dit sur les plateaux de la Télévision Nationale de Mauritanie; « je ne reconnais pas la constitution de ce pays qui ne considère pas le halpoular comme langue officielle », « je ne reconnais pas la justice de ce pays, car devant le Juge, je peux pas parler en poulaar ».

Pourquoi n’a-t-il pas dit, hassanya, soninké et wollof? Au faite devant le Juge mauritanien, vous pouvez même parler en chinois ou indou. On vous aménera un traducteur.

On doit dépasser ce complexe. En Mauritanie il y a plus de libertés que dans tous les pays voisins. Au Parlement et dans toutes les chaînes publiques et privées,vous êtes libres de parler halpoular, soninké et wollof.

Mohamed Abdallahi EL Hebly