Autodétermination du peuple Sahraoui,Londres réitère son plein soutien

Sahara OCCIDENTAL e1609939165754
Sahara OCCIDENTAL e1609939165754

Le ministre d’État britannique pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au Foreign and Commonwealth Office, James Cleverly, a affirmé que la position du Royaume-Uni « reste inchangée » sur le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Nous continuons de « considérer le statut du Sahara occidental comme indéterminé et soutenons les efforts menés par l’Onupour parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental », a-t-il indiqué, en réponse à

une question écrite d’un membre du Parlement britannique qui l’a interrogé « si le Maroc a la souveraineté sur le territoire du Sahara occidental ».

En réponse à une autre question liée à ses plans pour faire des démarches auprès du gouvernement marocain sur la liberté d’expression des personnes appelant à l’indépendance du Sahara occidental occupé, James Cleverly a rappelé que le soutien aux droits de l’Homme, y compris la liberté d’expression, « est une priorité » dans le monde. Il a également fait savoir que « nous soulevons ces questions avec le gouvernement marocain en conséquence, et suivons les cas liés à la liberté d’expression au Sahara occidental ». Pour le ministre d’État britannique pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au Foreign and Commonwealth Office, le Royaume-Uni « soutient pleinement lesefforts de l’Onu pour parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental ».

Décembre dernier, un groupe de députés britanniques a appelé, dans une motion écrite, la Chambre des communes à reconnaître le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, déplorant la reconnaissance par le président sortant des États-Unis Donald Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Ils ont exhorté leur gouvernement à « jouer un rôle plus actif au sein du Conseil de sécurité de l’Onu en vue d’aboutir à l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental ». La procédure relative à cette motion s’inscrivait dans le cadre d’un mécanisme permettant d’attirer l’attention de la Chambre, du gouvernement et du public britanniques sur des sujets jugés importants par les élus britanniques.

Par : RAHIMA RAHMOUNI

lemidi-dz