Bernard Tapie à Emmanuel Macron : « Les gens ont envie de …


Bernard Tapie à Emmanuel Macron : « Les gens ont envie de vous tuer »


Au tout début de l’arrivée du coronavirus sur le sol français, Emmanuel Macron a consulté certaines personnalités dont Bernard Tapie. Ce dernier n’a pas hésité à le mettre en garde sur les envies de certains Français.

Bernard Tapie est bien connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Lorsqu’Emmanuel Macron s’est rapproché de lui au début de la pandémie du coronavirus, celui qui lutte contre un cancer depuis de nombreuses années, n’a pas hésité à lui dire le fond de sa pensée.

« Votre problème, ce n’est pas l’impopularité. C’est que les gens ont envie de vous tuer« , lui aurait-il lancé selon des propos rapportés par Le Point. Afin que l’actuel président puisse inverser la tendance et remonter dans les sondages, Bernard Tapie lui aurait donné quelques conseils « pratiques« . « Vous vous ressemblez tous, là-dedans ! Il faut que vous ayez autour de vous des mecs avec des costumes froissés. »

Même si on ignore si le chef de l’Etat a suivi les conseils de l’homme d’affaires, il a décidé de choisir Jean Castex, l’homme de l’ombre du déconfinement, pour remplacer Edouard Philippe, au poste de Premier ministre. Il s’agit d’un homme bien loin des grandes villes, maire d’une petite ville, Prades, dans les Pyrénées-Orientales. Emmanuel Macron n’a pas pris soin de demander conseil auprès de Bernard Tapie. En effet, il aurait longuement pris note des recommandations reformulée par Nicolas Sarkozy ou encore Nicolas Revel, ex-directeur de l’assurance maladie, et désormais directeur du cabinet du nouveau Premier ministre Jean Castex.

Bernard Tapie avait pris la défense d’Emmanuel Macron

Pendant le confinement, Bernard Tapie qui n’avait pas toujours été très tendre avec le mari de Brigitte Macron avait pris la parole dans les colonnes du Parisien. « Si on demandait aux Français aujourd’hui à quel capitaine d’équipe ils sont prêts à confier leur avenir, dans la situation actuelle, quel candidat le battrait ? À mon avis, aucun. L’heure n’est plus aux chipotages politiques. Il doit mener ce match contre la mort. Alors, de grâce, on jugera Macron au coup de sifflet final !« , avait-il déclaré en réponse aux détracteurs du président.

closermag.fr