);

Etat civil :

Nom et prénom : Mohamed Ould Abdel Aziz

Date de naissance : 20 décembre 1956

Lieu de naissance : Akjoujt

Etudes

Etudes primaires et secondaires

Formations militaires

– Officier interarmes à l’académie royale de Meknès (de 1977 à 1980)

– Logistique (Alger de 1981 à 1982)

– Ecole interarmes d’Atar (EMIA), formation sanctionnée par le brevet de Capitaine

– Ecole d’Etat Major du Maroc (de 1993 à 1994)

Promotions militaires

– Lieutenant en 1980

– Capitaine en 1988

– Commandant en 1994

– Lieutenant Colonel en 1998

– Colonel en 2004

– Général en 2008

Postes et commandements

– Plusieurs postes de commandement à l’Etat Major de l’Armée nationale

– Aide de camp du Président de la République en 1984

– Commandant du Bataillon de Sécurité de la Présidence de la République BASEP (de 1987 à 1991)

– Commandant du Bataillon de commandement et des services de l’Etat Major national (1991 à 1993)

– Commandant – adjoint de la 6e région militaire (1994 à 1995)

-Commandant du bataillon de la sécurité Présidentielle 1998

-Commandant de l’Etat Major spécial de la Présidence de la République et commandant du BASEP en 2007

Décorations

– Médaille de Commandeur de l’Ordre du Mérite National.

–  Du « collier du Nil », la plus haute distinction décernée par la République arabe d’Egypte.

Cursus politique

– Principal instigateur du changement qui a mis fin au régime Taya qui s’est imposé pendant 21 ans (3 août 2005)

– Direction du mouvement de la rectification qui a mis fin au pouvoir de l’ex-président de la République qui a dévoyé à son profit personnel le processus démocratique (6 aout 2008)

– Président du Haut Conseil d’Etat et Chef de l’Etat (6 aout 2008)

– Président du parti de l’Union Pour la République -UPR- majoritaire au Parlement (5 mai 2009)

– Démission du poste de Président du Haut Conseil d’Etat, Chef de l’État (16 avril 2009) et candidature à la Présidence de la République au scrutin présidentiel du 18 juillet 2009

– Président de la République au terme du premier tour de l’élection du 18 juillet 2009 avec 52,47% des voix

– Démission du directoire de l’UPR (conformément à la constitution), 4 aout 2009

– Investiture à la fonction de Président de la République 5 aout 2009

– Présidence de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) mars 2013

– Présidence du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte mai 2013

– Présidence de l’Union Africaine le 30 janvier 2014

– Présidence du G5 du Sahel le16 février 2014

– Réélu Président de la République pour un second mandat le 21 juin 2014

Période des grands changements

Le période d’exercice de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz de ses hautes fonctions à la tête de la République islamique de Mauritanie s’est caractérisée par son souci :

– de consolider la démocratie pluraliste et de construire un Etat de droit et des institutions,

– La consécration des libertés publiques et privées,

– Le respect du principe de la séparation des pouvoirs,

– La préservation des droits de l’homme, l’instauration de la justice et de l’égalité en plus de la garantie des chances dans les accès à tous les mauritaniens, afin de créer un cadre favorisant l’émergence d’une vie meilleure,

– Une attention considérable est accordée à l’amélioration des conditions de vie générales des citoyens et une impulsion forte pour l’éradication des séquelles de l’esclavage et des autres formes de l’injustice sociale,

–  La Lutte contre la corruption et l’ancrage des mécanismes de la bonne gouvernance,

– Le développement des infrastructures et la généralisation des services de base,

– D’intenses efforts sont déployés pour l’émergence d’un citoyen mauritanien  nouveau, armé de la science et de la connaissance, grâce à l’encouragement de l’enseignement d’excellence et professionnel ainsi qu’en augmentant les taux de scolarisation et en améliorant le cadre pédagogique,

– Baisse du chômage et amélioration des conditions des travailleurs nationaux,

– Attention accordée à l’insertion des femmes mauritaniennes et la garantie de son accès à toutes les hautes fonctions,

– Construction d’une économie moderne équilibrée avec des moyennes de croissance positive autoentretenue,

– Distribution rationnelle des installations économiques et de services à travers tout le pays, le lancement de grands projets régionaux intégrant les ressources locales et contribuant à la fixation des populations dans leurs fiefs d’origine,

–  œuvrer en faveur du maintien des constantes religieuses et nationales, de la consolidation de l’approche centriste, à travers des réalisations opérationnelles concrètes,

– La lutte contre le terrorisme, les excès et l’extrémisme et l’immunisation des jeunes mauritaniens contre les risques de dérive tout en les impliquant activement dans l’effort de reconstruction nationale,

– Le maintien de la sécurité nationale, avec la mobilisation des moyens nécessaires afin de permettre aux forces armées et de sécurité de mener à bien leur devoir national, dans les meilleures conditions et avec le maximum de performance,

– La consolidation des piliers de l’unité nationale,

– L’adoption d’une politique étrangère sage, qui a donnée à la Mauritanie une position dynamique aux niveaux régional et international,

– Accélérer le rythme de développement durable à tous les niveaux,

– L’ouverture des perspectives de la vie libre et digne devant le peuple mauritanien et la sécurisation des mécanismes de transit sûr vers un avenir plus rayonnant

( à suivre)