Boukadoum et Benziane embrigadent les universitaires Algériens.

david thomas carte maroc 12547
david thomas carte maroc 12547

Boukadoum et Benziane embrigadent les universitaires Algériens.

Offensive Algérienne contre les cartes du Maroc intégrant son Sahara. Le régime algérien instrumentalise tout pour mener à bien ses campagnes de propagande contre l’intégrité territoriale du Maroc. Il n’épargne même pas le département de l’Enseignement supérieur pour contrer l’utilisation des cartes du Royaume intégrant son Sahara dans les conférences et séminaires de par le monde.

Il est désormais plus qu’évident que la décision américaine de reconnaitre la souveraineté du Maroc sur son Sahara hante le régime algérien au plus haut degré. Selon les indiscrétions révélées par le média en ligne algérien Echoroukonline le 7 mars 2021, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a demandé à son collègue de l’Enseignement supérieur de saboter la soi-disant «stratégie du Royaume» visant à répandre les nouvelles cartes du Royaume intégrant son Sahara, qu’elles soient en papier ou numériques, présentées à l’occasion de conférences internationales.

Le chef de la diplomatie du voisin de l’Est a souhaité que son collègue puisse s’appuyer sur les responsables universitaires. Dans une note en date du 28 février 2021, adressée aux présidents des universités, le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, souligne: «Faisant suite à la correspondance du ministère des Affaires étrangères, je suis honoré de vous informer que le Royaume du Maroc a adopté une stratégie, que certains appellent la diplomatie des cartes au service de l’intégrité territoriale, visant à répandre à travers le monde les cartes du Royaume du Maroc incluant le Sahara occidental». Il a ajouté que le «Royaume du Maroc s’apprête à lancer une large campagne pour faire la promotion de cartes papier et numériques, conformément à ses ambitions expansionnistes ».

Pour faire face à cette «campagne», le gouvernement algérien a élaboré une riposte qui s’appuie sur «une sensibilisation des responsables des institutions universitaires et scientifiques et toute la famille universitaire avec toutes ses composantes, particulièrement les délégations officielles et scientifiques en déplacement à l’étranger».

Tension sociale

Tous doivent «demander le retrait de publicité ou document papier ou numérique contenant des cartes ou des données visant à annexer la région du Sahara occidental au territoire marocain lors de leur participation à des séminaires, conférences, forums régionaux et internationaux», précise le ministre de l’Enseignement algérien. Voici une autre preuve tangible que le régime algérien instrumentalise tout pour mener à bien ses campagnes de propagande contre l’intégrité territoriale du Maroc. Il n’épargne rien pour arriver à ses fins sordides, même un département qui regroupe celles et ceux qui sont censés diffuser le savoir et non la désinformation.

A s’en référer à cette note ministérielle algérienne, cette campagne contre le Maroc a bel et bien commencé. Il y aura certainement de la résistance de la part de scientifiques et d’universitaires algériens intègres qui respectent la rigueur et l’éthique scientifiques, mais il y en aura aussi d’autres que les tentatives ou les représailles de la junte militaire finiront par pousser à collaborer.

En tout état de cause, une chose est sûre: le succès de la diplomatie marocaine est implacable et fait jaser le voisin de l’Est. Nombreux sont les pays qui ouvrent un consulat à Dakhla et à Laâyoune. Quant aux locataires du palais d’El Mouradia, ils semblent plus préoccupés par essayer de tourner les regards vers le Maroc plutôt que par la tension sociale et l’instabilité politique que traverse l’Algérie en ce moment, notamment depuis le 2ème anniversaire du Hirak, ce mouvement qui conteste au pouvoir sa légitimité.

8 Mars 2021 par Marouane Kabbaj

maroc-hebdo

Publié le
Catégorisé comme Maroc